Publié le : 19th septembre 2015

CSDHI – Les actualités officielles de l’Etat, Farhang ont écrit : « la liberté de choisir ses vêtements est contre la loi en Iran ».

Ceux qui parlent ouvertement de la liberté de vêtements parlent publiquement de s’opposer aux lois du pays.

Sur la base de la loi pénale de 1983, ceux qui ne respectent pas les directives du port de vêtements des mollahs en public seront condamnés à 74 coups de fouet en plus de leur punition.

Sur la base des articles 2 et 4 de la loi adoptée en 1986, ceux qui portent des vêtements contre la loi de la charia en public seront poursuivis et condamnés soit à 40 coups de fouet ou à 200 000 rials. « Les employés reconnus coupables seront renvoyés temporairement de leur travail, en plus des punitions ci-dessus mentionnées et peuvent être expulsés pendant deux ans ou expulsés de leur travail gouvernemental », a ajouté la source.

 

Source : Farhang, les actualités officielles de l’Etat

 

Nouvelles associées