Pin It

A memorial to the victims of the 1988 massacreThe Wall Street Journal, le 19 septembre 2017, Par Shabnam Madadzadeh - Un mémorial aux victimes du massacre de 1988 en Iran exposé au siège européen des Nations Unies à Genève, le 15 septembre.

Pin It

tombesIran News Update, le 17 septembre 2017 - Alors que des centaines de personnalités et avocats internationaux ont demandé qu’un procès ait lieu contre les dirigeants du régime et les auteurs du massacre des membres et des sympathisants des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI) en 1988, le régime iranien essaie de détruire les tombes des martyrs de l'OMPI tués à l’occasion de ce crime.

Pin It

vidal quadras geneve onu CSDHI – Un événement parallèle organisé en marge de la 36e session du Conseil des droits humains des Nations Unies à Genève s’est penché le 14 septembre sur un point sombre de l’histoire contemporaine de l’Iran : le massacre de 30.000 prisonniers politiques durant l’été 1988. Des panélistes de haut rang et des témoins y ont pris la parole.

Pin It

de zayas geneve onuCSDHI - M. Alfred de Zayas, expert indépendant sur la promotion d'un ordre international démocratique et équitable, a participé à un événement parallèle organisé en marge de la 36e session du Conseil des droits humains des Nations Unies à Genève.

Pin It

massacre pris pol 1988Al Arabiya English, par Shahin Gobadi, le 17 septembre 2017 - Au cours de l'été 1988, quelques 30 000 prisonniers politiques, la majorité des militants de l'Organisation des Moudjahidine du peuple de l'Iran (OMPI) ont été massacrés.

Pin It

Lyon Capitale, Par Alex Taraj, président de l’Association des Franco-Iraniens du Rhône, publié le 13/09/2017 - Le président de l’Association des Franco-Iraniens du Rhône commente dans la tribune ci-dessous le CV d’Alireza Avaï, choisi comme ministre de la Justice par Hassan Rohani.

Pin It
Pin It

Jacques Boutault expo 1

CSDHI - Pour marquer l'anniversaire du massacre de 30 000 prisonniers politiques en 1988 en Iran, le Comité des maires de France pour un Iran démocratique (CMFID) et le Comité de Soutien aux droits de l’homme en Iran (CSDHI) ont organisé une exposition les 30 et 31 août à la Mairie du 2 à Paris. 
Rassemblant photos, documents et témoignages d’anciens prisonniers politiques, cette exposition a apporté un éclairage bouleversant sur ce crime contre l'humanité commis par le régime iranien et resté jusqu’alors impuni.

Pin It

françois legaret expo 17aoout Iran Paris

CSDHI – « D’abord quelques mots d’accueil pour vous souhaiter la bienvenue à la mairie du 1er arrondissement de Paris. C'est la deuxième fois d’ailleurs que nous faisons une exposition pour commémorer le massacre de 1988 en Iran comme d'ailleurs la Mairie du 2e l'avait fait », explique Jean-François Legaret, maire du 1er arrondissement de Paris, qui accueillait dans sa mairie une exposition sur le massacre en 1988 en Iran.

Pin It

jean claude jegoudez maire grisy sur seine iran

CSDHI - Je voulais témoigner en tant que maire d'une petite commune, dans le fin fond de la Seine-et-Marne, et également vice-président de 42 communes. Pourquoi je parle de ces 42 de communes? Parce que le chiffre 30.000 m'interpelle », explique Jean-Claude Jegoudez, maire de Grisy-sur-Seine à une exposition sur le massacre en 1988 en Iran.