Pin It

Lors de cette conférence, organisée à l’initiative de la « Fédération mondiale des femmes contre le fondamentalisme et pour l’égalité » (WAFE) et soutenue par des dizaines d’organisations et d’associations de défense des droits des femmes à travers le monde, des dizaines de personnalités et défenseurs des droits des femmes sont intervenues : Tasha de Vasconcelos, l’ambassadrice de l’Union européenne pour les causes humanitaires, Bariza Khiari, vice-présidente du sénat français, le député Martine Painvile, Rita Zusmuth, l’ancienne présidente du Bundestag, Linda Chavez, l’ancienne directrice des communications à la Maison Blanche, Ingrid Bettancourt, ancienne candidate à la présidence de Colombie, Anne-Marie Lizin, présidente d’honneur du sénat belge, ainsi que des représentants des parlements des pays divers comme Nariman al-Rou’san (la Jordanie), Elizabetha Zamparotti (l’Italie), Baroness Flinn (Grande Bretagne),Alice Damvel (Belgique), Edith Bauer, parlementaire européenne, Sarah Chandler, présidente du comité des droits de l’homme de l’ordre des avocats du Royaume-Uni et du Pays de Galle, Anissa Boumedienne, islamologue et ancienne première dame de l’Algérie, Ruth Wedgewood, juriste (Etats-Unis), Aude de Thuin, fondatrice et présidente du Forum économique et sociale des femmes en France, la philosophe Cynthia Fleury , Raymonde Folco, ancienne parlementaire (Canada) et Sara Philips, activiste des droits des femmes (Etats-Unis).

 

Pin It

Veillée devant l’ambassade d’Iran
en solidarité avec les prisonniers d’opinion en Iran
à l’occasion du Nouvel An iranien

Pin It

Défendons les opposants iraniens à Achraf

Les résidents du camp d’Achraf, tous protégés par les Conventions de Genève, ont été les cibles d’attaques des forces irakiennes les 11, 26 et 30 décembre 2010 ainsi que le 7 janvier 2011. Ce camp abrite près de 3400 membres de l’OMPI, principal mouvement d’opposition iranienne.

Pin It

ManifParis« Ni torture, ni exécution ne pourra nous taire ! »

Une manifestation est organisée par le CSDHI le vendredi 28 janvier après-midi, place du Châtelet à Paris en protestation contre le  nombre grandissant d’exécutions en Iran et en soutien aux résidents du camp d’Achraf en Irak, où habitent 3400 membres de l’Organisations des Moudjahidines du Peuple d’Iran (OMPI), principal mouvement d’opposition au régime iranien. 

Pin It

Rassemblement pour la fin des exécutions de prisonniers politiques en Iran
et en faveur des résistants d’Achraf et leurs familles persécutées en Iran


Place du Châtelet, Métro Châtelet
Vendredi 28 janvier 2011 de 16h30  à 18h

 

Pin It

manif« A bas, à bas Khameneï, à bas à bas le dictateur ! » criaient les manifestants à Paris 

Suite à l’invitation du CSDHI, une manifestation a été organisée à Paris, place d’Iéna, en protestation contre l’exécution ce matin de deux prisonniers politiques à Téhéran. Les manifestants ont exigé un boycotte du régime par la communauté internationale.

Pin It

Michel-MaryamRadjaviLe Comité Français pour un Iran Démocratique (CFID) qui regroupe parlementaires, anciens ministres, magistrats, personnalités politiques et défenseurs des droits de l’Homme, a organisé le mercredi 12 janvier 2011 au Sénat une réunion intitulé « soutien des sénateurs français à la Résistance iranienne et au camp Achraf». Accueillant Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI),  le sénateur Jean-Pierre Michel lui a remis, une déclaration de soutien portant la signature d’une majorité de sénateurs.

Pin It
Gabriel BiancheriLe député UMP de la Drôme Gabriel Biancheri est mort mardi soir à son domicile à l'âge de 67 ans des suites d'une longue maladie.

Pin It

Depuis sa création, le 3 décembre 2004, le CSDHI a œuvré à la promotion des droits de l’Homme en Iran,  à soutenir les partis et les organisations qui luttent pour la démocratie en Iran, à encourager et organiser des manifestations diverses contre les violations des droits de l’Homme en Iran au niveau international.
Pas moins de vingt expositions partout en France, une centaine de manifestations sur la voix publique pour défendre la cause des libertés en Iran, et une vingtaine de conférences sur les aspects multiples des droits humains en Iran ont été organisés par le comité.
La défense des opposants au régime, où qu’ils se trouvent, surtout en Iran ou encore là où leurs vies sont en danger, comme la cité d’Achraf en Irak,  a été et reste un souci permanent du comité.
Nous commençons cette nouvelle année dans des conditions plus difficiles que jamais en Iran. Les grues continuent de servir aux exécutions publiques, les pierres continuent de servir aux lapidations… Mais l’espoir continue à chauffer les cœurs des jeunes pleins d’audace qui bravent la répression dans les rues pour protester contre la tyrannie sous couvert de religion, et le monde connait de plus en plus l’immense souffrance d’un peuple épris de liberté.
Dans l’espoir d’être plus efficace et de voir au plutôt l’avènement de la liberté tant attendue en Iran. Vive la liberté !

 

Pin It

EActive Imagen marge du congrès des maires de France, une conférence de presse le 24 novembre à la mairie du 1er arrondissement de Paris, a rendu public un appel lancé par 5000 maires pour la fin du blocus de la cité d’Achraf, la reconnaissance des droits de ses habitants et sauver d’urgence des malades risquant de mourir à cause des restrictions imposées par les forces irakiennes et les agents du régime iranien.