Pin It

iran massacre 1988

IRAN FREEDOM, Par KeyvanSalami - Durant trois décennies, l'Iran a menti sur le massacre des 30 000 prisonniers politiques lors de l'été 1988 et a gardé le silence sur cette atrocité.

Pin It

ali raziniCSDHI - Un haut responsable judiciaire iranien a défendu publiquement les exécutions massives des prisonniers politiques perpétrées par l’Etat d'Iran et les incarcérations prolongées de dissidents dans les années 1980.

Pin It

gerard deprezYouTube, Interview de Gérard DEPREZ – « Je veux vous annoncer que 265 députés européens parmi lesquels 4 Vice-Présidents du Parlement et 23 Présidents de commissions parlementaires ou de délégations viennent de signer une déclaration commune qui exige le respect des droits de l’homme en Iran.

Pin It

gholam AliCSDHI - L’ancien Président du Parlement, Gholam-Ali Hadad Adel, a déclaré jeudi lors d’un dîner Iftar que Reisi (candidat à la présidence) n'a prononcé aucune condamnation à mort.

Pin It

amnestyAmnesty International,  01.06.2017 - La destruction du site, à Ahvaz, dans le sud de l'Iran, où se trouve une fosse commune contenant les restes d'au moins 44 personnes exécutées de façon extrajudiciaire anéantirait des preuves médicolégales de première importance et la possibilité d'obtenir justice pour les prisonniers tués massivement à travers le pays en 1988, ont déclaré Amnesty International et Justice for Iran.

Pin It

nasrin sotoudehCSDHI - La célèbre avocate iranienne des droits de l'homme et ancienne prisonnière politique Nasrine Sotoudeh, a fermement critiqué la candidature d'Ebrahim Raïssi à l'élection présidentielle en Iran qui aura lieu le 19 mai 2017.

Pin It

Shadi Sadr Raisi 1024x710CSDHI - La candidature d'Ebrahim Raïssi à l'élection présidentielle du 19 mai en Iran « représente un grand mépris pour les droits humains, les droits du peuple iranien et des familles des personnes tuées dans les années 1980 », a déclaré Shadi Sadr, une experte en droit international au Centre pour les droits humains en Iran (CHRI).

Pin It

pablo e greiffCSDHI - Le 7 mars, lors du Conseil des droits de l'homme de l'ONU à Genève, s'est tenue un dialogue interactif avec Pablo De Greiff, le Rapporteur spécial sur la promotion de la vérité, de la justice, de la réparation et de la garantie e la non-récurrence, et avec Ahmed Shaheed, Rapporteur spécial sur la liberté de la religion ou de croyance.

Pin It

conf geneve CSDHI - La 34e session du Conseil des droits de l'homme de l'ONU a connu de très nombreux événements parallèles organisés par des ONG. « Impunité et justice internationale – massacre de 1988 des prisonniers politiques en Iran – de 1988 à 2017 » en faisait partie. Sur l'invitation de cinq ONG, des juristes et des personnalités ont fait part de leurs travaux sur le dossier de ce massacre en Iran.

Pin It

untitled 12

The Media Express - Des parlementaires britanniques appellent les Nations unies à examiner la question du massacre de 1988 en Iran, ainsi que le pic d'exécutions sous le mandat du président Rohani.