Pin It

mostafa naderi epargne massacre 1988CSDHI - Mostafa Naderi, un ancien détenu politique iranien qui a passé 11 ans les prisons des mollahs est l'un des rares survivants du massacre des prisonniers politiques en 1988. Il vint d'écrre un article pour le National Post.

Pin It

massoumeh

CSDHI - «Je suis une ancienne détenue politique et membre de la Résistance iranienne. J’aurais dû, moi aussi, être une photo parmi les photos de cette exposition sur les exécutés de l’été 1988 sur l’ordre de Khomeiny en Iran », expliquait Massoumeh Raouf à Aubervilliers dans une exposition consacrée au massacre de 1988 en Iran.

Pin It

aubervilliers iranCSDHI – Ce 1er octobre une exposition organisée conjointement par le CSDHI et l’association « 93 au cœur de la République » à Aubervilliers a reçu un bel accueil des visiteurs et des personnalités locales.

Pin It

Alejo Vidal Quadras 700CSDHI - Alejo Vidal-Quadras, ancien vice-président du parlement européen, a parlé dans les locaux de l'ONU à Genève le mercredi 21 septembre, de l'Iran. Il a appelé à une enquête sur le massacre de 1988 et au renvoi de ce dossier au Conseil de Sécurité. Le texte intégral de son discours peut être trouvé sur le site Web du Conseil national de la Résistance Iranienne (CNRI).

Pin It

CSDHI – Les actualités de Yahoo ont rapporté qu'un nouveau groupe de campagne a été mis en place pour obtenir justice pour les personnes qui sont mortes au cours du massacre de 1988 en Iran. Cela intervient après qu'une nouvelle preuve ait été révélée après la publication d'un enregistrement audio d'un dissident religieux décédé, l'ayatollah Hossein Ali Montazeri, parlant à d'autres hautes autorités du moment où elles se souviendraient où elles ont été les pires criminels de l'histoire pour leur rôle dans le massacre.

Pin It

rally ONU sept 2016CSDHI - Un article paru dans The Media Express parle de l'absence de justice qui a alimenté les exécutions inhumaines des prisonniers politiques en Iran. Des milliers d'irano-américains de partout aux États-Unis se sont retrouvés dans un grand rassemblement à New York pour exprimer leur critique véhémente envers la prochaine visite du président du régime iranien, Hassan Rohani, aux Nations Unies.

Pin It

conseil des droits de lHommeCSDHI - Lors de la 33e session du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, cinq ONG ont présenté le 13 septembre un exposé sur le massacre des prisonniers politiques en Iran en 1988, demandant que l'ONU ouvre une enquête et le qualifie de crime contre l'humanité, ce dont il s'agit dans les faits. Un mouvement pour la justice en faveur des victimes en Iran a été lancé dans le but de faire juger les auteurs et les responsables de ce massacre, qui sont toujours au pouvoir.

Pin It

amineh Gharaee IranCSDHI - Je m'appelle Amineh, je suis la fille de Mehdi Qaraee, professeur exécuté en Iran, avec 30.000 autres dans le massacre de 1988. J'avais un an quand mon père a été arrêté.

Pin It

behzad naziriCSDHI - Le 15 septembre, lors de la 33e session du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU à Genève, Behzad Naziri, représentant de la résistance iranienne, est intervenu pour dénoncer les crimes du régime des mollahs en Iran. Il a demandé au Conseil de l'ONU d'ouvrir une enquête sur le massacre de 30.000 prisonniers politiques en 1988 sur ordre de Khomeiny.

Pin It

Iran leadership tainted by 1988 executions UN must investigateUPI - BRUXELLES, 2 septembre (UPI) - Par Struan Stevenson *- L'exécution sommaire de plus de 30.000 prisonniers politiques par le régime d'Iran au cours de l'été 1988 doit certainement être classé comme l'un des crimes les plus horribles contre l'humanité de la fin du 20e siècle.