Pin It
ImageTehran 12 octobre -  L'inquiétude augmente parmi la communauté évangélique iranienne quant à la sécurité de Hamid Pourmand, un pasteur laïc des Assemblées de Dieu qui a été arrêté voici quatre semaines par la police iranienne.
Aucun contact n'a été permis avec Pourmand depuis le 9 septembre, date à laquelle il a été arrêté avec 85 autres personnalités de l'église évangélique. Pourmand a tout de même été autorisé à passer un court appel téléphonique à sa femme le week-end dernier et il lui a simplement dit qu'il allait bien.
De tous les autres chrétiens détenus avec Pourmand, 76 ont été relâchés la nuit même de leur arrestation. 10 pasteurs ont été retenus pour interrogatoire trois jours supplémentaires, puis tous, sauf Pourmand, ont été relâchés en conditionnelle.
L'année dernière, les plus hauts dirigeants du gouvernement ont publiquement dénoncé le christianisme, le soufisme et le zoroastrisme comme des menaces pour la sécurité nationale iranienne.
D'après un chrétien iranien, "60% du peuple iranien aurait maintenant entendu le message du Christ."