Pin It

ImageCNRI - Le régime des mollahs a pendu quatre prisonniers dans la ville de Babol dans le nord de l'Iran et la ville de Sahneh dans l'ouest. Une femme a aussi été condamnée à mort par lapidation. 

Ces dix derniers mois, plus de 250 prisonniers ont été pendus et 71 enfants mineurs attendent dans le couloir de la mort en Iran. A la prison de Gohardacht, plus de 600 prisonniers sont condamnés à mort et 60 prisonniers politiques sont constamment sous la torture dans les centres de détention, en particulier dans la section 209 de la sinistre prison d'Evine.


 

Durant la même période, onze femmes ont été condamnées à la lapidation. 

Pour la Journée mondiale contre la peine de mort, la Résistance iranienne appelle la session actuelle de l'Assemblée générale de l'ONU à adopter une ferme résolution condamnant la dictature médiévale des mollahs pour ses violations systématiques et barbares des droits de l'homme et les exécutions publiques, en particulier d'enfants mineurs, ainsi que des châtiments cruels et dégradants.