Hatam Marmazi 1CSDHI - Le 9 mai, les services de renseignement en Iran ont arrêté Mehdi Marmazi, pour forcer sa famille à nier que leur autre fils, Hatam Marmazi, avait été tué sous la torture.

La famille a également été forcée d’apparaître à la télévision officielle pour prétendre que leur fils était un terroriste affilié à Daech. Les autorités avaient arrêté les parents le 5 mai quand ils étaient allés récupérer le corps de leur fils. Les parents ont été forcés à s'engager par écrit de s'abstenir de tout commentaire public sur sa mort.

Mais les agents ont refusé de livrer le cadavre et ont dit à la famille qu'ils l'informeraient du lieu de sépulture après les funérailles.

Il est à noter que les services de renseignement, à Ahwaz, ont tué sous la torture Hatam Marmazi, à peine âgé de 20 ans. 

Marmazi, un activiste politique et culturel, né dans la ville de Susangerd, avait été arrêté par les services du renseignement d'Ahwaz le 12 juin 2017 dans un village, tandis qu'il revenait du domicile de ses parents.

Sa famille avait été tenue dans l’ignorance malgré tous ses efforts pour savoir où il se trouvait. Toutes les entités de sécurité et du renseignement ont nié avoir eu connaissance de son arrestation.

Un certain nombre de protestataires de la manifestation de décembre-janvier derniers, arrêtés par des agents du renseignement, ont vu Marmazi dans les services de renseignement d'Ahvaz et en ont informé sa famille.

Après la mort de Hatam Marmazi, les médias officiels ont nié sa mort sous la torture pour prétendre qu'il était membre de Daech et qu'il avait été tué par des membres de Tahrir al-Sham en Syrie. Sa famille nie cependant ces allégations. Faisal Marmazi, un autre membre de la famille a récemment publié un clip vidéo niant l’appartenance de Hatam à Daech en Syrie, comme l'ont revendiqué par les médias officiels.

« Les autorités iraniennes sont responsables de sa mort. Les photos publiées ne sont pas liées à Hatam. Aucune de ces photographies n'est vraie et c'est un pur mensonge », a-t-il dit.

Source : Les droits de l’homme en Iran

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter