Pin It

pendaison iranCSDHI – L’Iran a procédé aux pendaisons de quatre prisonniers, dans les villes d'Oroumieh, au nord du pays, et à Zahedan, à l'ouest.

Trois des prisonniers, qui se nommaient Naji Omarzadeh, Khalil Salehi et Hossein Ebrahimi, ont été pendus, lundi 11 mars, dans la prison centrale d'Oroumieh.

Les prisonniers ont été transférés en isolement, dimanche, pour être exécutés le lendemain.

Dimanche, le régime iranien a pendu un autre prisonnier à Zahedan. Le prisonnier a été identifié comme s’appelant Ebrahim Karkije. Il était âgé de 33 ans, marié et père de deux enfants.

Lui et un autre prisonnier ont été transférés en isolement, quelques jours avant l'exécution. L'autre prisonnier serait toujours en isolement et en attente de son exécution.

Le régime iranien possède l'un des pires bilans de droits humains au monde. Les organes des droits de l'homme des Nations Unies ont condamné l'Iran à 65 reprises. Année après année, il détient le record mondial du nombre d'exécutions par habitant.

Le bilan des droits humains en Iran a récemment fait l’objet de vives critiques au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, un expert onusien ayant souligné la répression menée par l’Iran contre la dissidence et la pratique consistant à condamner des enfants à mort.

Source : Les droits de l’homme en Iran