Pin It

pendaison publique iranCSDHI - Le pouvoir judiciaire iranien a procédé à la pendaison publique d’un prisonnier, le 23 mai 2019, à Hamedan, à l'ouest de l'Iran, a rapporté l'agence de presse officielle IRNA.

Le prisonnier identifié comme s’appelant Mehdi Cheraghi Far avait été condamné pour « guerre contre Dieu via un vol à main armée ».

Il n’y avait pas de plaignant privé dans son dossier de vol à main armée d’une bijouterie avec trois autres hommes en 2015.

Bahman Varmazyar, le premier accusé de l'affaire, était un coiffeur et entraîneur sportif impliqué dans le vol à main armée en mars 2015. Le mois suivant, il s'est rendu à la police et a restitué tout ce qu'il avait volé, exprimant ses regrets pour ses actes.

A la suite aux efforts de la famille Bahman pour sauver leur fils de l'exécution, le régime des mollahs a faussement déclaré que sa peine de mort avait été arrêtée, mais il a été exécuté le mercredi 18 avril, tôt le matin.

Le régime iranien possède l'un des pires bilans de droits humains au monde. Année après année, il détient le record du nombre d'exécutions par habitant.

Selon Amnesty International, au moins 253 personnes ont été exécutées en Iran en 2018, et plus de 3 500 le sont depuis 2013, année du début de la présidence du soi-disant modéré Hassan Rouhani.

Source : Les droits de l’homme en Iran