Pin It

ali najafi maire téhéran iranCSDHI – Un crime odieux a été commis par l’ancien maire de Téhéran, Mohammad-Ali Najafi. Celui-ci a assassiné sa jeune épouse, selon les médias iraniens.

Mitra Najafi, qui selon les médias était beaucoup plus jeune que son mari, a été tuée chez elle, dans le district de Saadat-Abad, à Téhéran.

Najafi s'est rendu à la police après le crime commis de sang-froid, et selon des informations obtenues, il a avoué le meurtre, expliquant que des « conflits de famille » ont entrainé cette atrocité horrible.

Najafi était le vice-président des mollahs sous le régime iranien de Hassan Rouhani en 2013. Il a également occupé des postes à responsabilité dans de nombreuses administrations précédentes, notamment comme ministre de l'éducation sous le mandat d'Ali Akbar Hashemi Rafsanjani (1989-1997), président de l’Organisation pour la planification et le budget lors du mandat de Mohammad Khatami (1997-2005) et ancien ministre de l'enseignement supérieur sous Mir Hossein Mousavi lorsqu'il était Premier ministre du régime (1981-1989).

Cependant, malgré la brutalité de cet acte, de tels crimes infâmes commis par les responsables du régime des mollahs ne sont pas rares et limités. Ces cas restent souvent impunis.

Au lieu de punir le coupable, les familles des victimes sont obligées de garder le silence sur le crime commis. Beaucoup ont été harcelées après avoir rendus publics les crimes perpétrés.