Pin It

assassinats balouches iranCSDHI - Au moins quatre Baloutches ont été tués et blessés cette semaine dans le sud-est de l'Iran, à la suite de tirs d’agents de police.

Le 15 juin, un jeune homme du nom de Yasser Bahaodin-Zahi, a été tué par les tirs des gardiens de la révolution, les pasdaran.

Une source bien informée a déclaré que les pasdaran avaient transféré son corps à la morgue. Après les démarches adinistratives, la famille de Yasser a pu récupérer la dépouille pour l'enterrer dans sa ville natale.

Le 16 juin également, Keyvan Rachidi, un homme qui transporter des bidons d'essence dans sa voiture, a été poursuivi puis grièvement blessé par balles par des policiers. Il est décédé à l'hôpital de Kerman.

Selon l'un des proches de Keyvan Rachidi :« il y a quelques jours, deux autres Baloutches, Ghader Rachidi et Arach Rachidi, les cousins de Keyvan, ont aussi été poursuivis puis tués par des agents ». Cette année, cinq membres de cette famille sont morts, abattus par des agents officiels.

La province du Sistan-Balouchistan est une des plus déshéritées d'Iran. La minorité balouchtche qui y vit est victime d'une misère noire, renforcée par des persécutions cruelles des autorités qui agissent en toute impunité.

Source : Balochcampaign - 17 juin 2019