Pin It

iraniens regardent manifestations iranEurosNews - Les forces de sécurité iraniennes ont peut-être tué au moins 143 personnes lors des récentes manifestations en Iran.

Selon l'organisation de défense des droits humains Amnesty International, ces morts sont le résultat de l'utilisation d'armes à feu et de gaz lacrymogène par les forces de sécurité.

Des manifestations ont éclaté en Iran le 15 novembre après que le gouvernement ait annoncé une augmentation des prix du carburant.

Le Guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a déclaré la semaine dernière que les manifestations étaient une question de sécurité qui n'avait pas été menée par la population.

Téhéran a déjà déclaré que les chiffres publiés sur le nombre de morts étaient « inventés ».

Selon Amnesty International, les témoignages de témoins oculaires et de victimes, ainsi que des séquences vidéo montrant les forces de sécurité tuant des manifestants non armés « constituent des preuves tangibles ».

« La réaction prudente et discrète de la communauté internationale face à l’assassinat illégal de manifestants est terriblement inappropriée », a déclaré Philip Luther, directeur de la recherche et du plaidoyer au Moyen-Orient chez Amnesty International.

L'accès à Internet a été bloqué lors des manifestations dans le cadre de l'une des plus grandes coupures de connectivité d’Internet du pays.

Les experts ont déclaré que les autorités limitaient l'accès à Internet pour empêcher les gens de s'organiser.

Source : EuroNews