Pin It

pendaison iranCSDHI – En silence, en secret, en toute impunité, l’Iran poursuit sa course folle aux exécutions. Comme si rien ne pouvait l’en écarter.

Deux prisonniers ont été exécutés dans la province du Tchaharmahal-et-Bakhtiari

Deux prisonniers ont été exécutés à l'aube, le 27 janvier dernier. « Les prisonniers ont été condamnés à mort pour avoir commis un meurtre avec préméditation », a déclaré le procureur de la province du Tchaharmahal-et-Bakhtiari, en Iran.

« L'un des prisonniers est un habitant de Borujen, il était âgé de 81 ans. L’autre est un jeune de 31 ans, originaire de la ville de Khan Mirza », a ajouté Abdolreza Ali Mohammadi. (Agence de presse publique IRIB - 27 janvier 2020)

Un prisonnier exécuté à Tabriz

Bayram Gholi-Khan, accusé de meurtre avec préméditation a été condamné à mort. Il a été exécuté mardi 21 janvier 2020 au matin à la prison centrale de Tabriz. Plus d'une semaine après cette exécution, elle n'a toujours pas été annoncée dans les médias internes iraniens ni dans les sources officielles. (Les Activistes des droits de l'homme en Iran, Iran Human Rights - 28 janvier 2020)

Un autre dans la prison centrale de Zanjan

Sobhan Karimi, accusé de meurtre avec préméditation et condamné à mort, a été pendu dimanche matin 26 janvier 2020 à la prison centrale de Zanjan. A ce jour, cette exécution n'a pas été annoncée dans les médias internes iraniens ni dans les sources officielles. (Iran Human Rights - 28 janvier 2020)

Un prisonnier exécuté dans la prison de Rasht

Mohsen Khojasteh, 42 ans, reconnu coupable de meurtre et condamné à mort a été exécuté jeudi 30 janvier 2020, au matin. Il a été transféré en isolement dans la prison de Rasht au début du mois en vue de son exécution.

Une source bien informée a déclaré que M. Khojasteh était père d’un enfant de neuf ans. Cette exécution n'a, pour l'instant, été annoncée dans aucun des médias internes iraniens ni dans aucune source officielle. (Activistes des droits humains en Iran, Iran Human Rights - 30 janvier 2020)

Une exécution dans la prison centrale de Bandar Abbas

De nouvelles informations montrent que le jeudi 23 janvier 2020, un autre prisonnier reconnu coupable de « meurtre intentionnel » a été exécuté dans la prison de Bandar Abbas.

Une source bien informée l’a identifié comme étant Raman Mohammad Amini. Il était âgé de 28 ans. La nouvelle de cette exécution n’a pas encore été publiée dans les médias iraniens ni dans ses sources officielles. (Activistes des droits de l'homme en Iran, Iran Human Rights - 31 janvier 2020)