Pin It

pendaison iranCSDHI - L'Iran a mis en oeuvre les exécutions de deux prisonniers à la prison centrale de Mashhad. Le samedi matin 29 février 2020, Ahad (ou Tohid) Salehi, 27 ans, et Nader Hosseini, tous deux accusés de « meurtre intentionnel », ont été exécutés à la prison centrale de Mashhad, en Iran.

Ahad Salehi se trouvait derrière les barreaux depuis quatre ans, et il était en fauteuil roulant.

Une source proche de la famille Salehi a déclaré : « Tohid Salehi a été paralysé par une balle tirée dans le dos par les agents de la sécurité sociale (SSF) et depuis lors, il était en fauteuil roulant. Ils l'ont exécuté sans informer sa famille pour qu’elle puisse venir le voir une dernière fois et l'ont pendu alors qu'il était en fauteuil roulant. »

Les deux exécutions n’ont pas été communiquées dans les médias ou les sources officielles iraniennes. (Iran Human Rights – le 3 mars 2020)

Au moins deux exécutions à Karaj

Dans la matinée du mercredi 26 février 2020, deux prisonniers ont été exécutés à la prison de Rajaï Chahr à Karaj, en Iran. Les deux hommes, reconnus coupables de « meurtre intentionnel », s’appelaient Mohammad Reza Rafati, âgé de 65 ans et détenu dans le quartier 2 et Mohammad Tayebi du quartier 1.

Une source informée a déclaré : « Mohamma Reza Rafati a été arrêté il y a 22 ans pour meurtre et a purgé 20 ans de prison. Il y a deux ans, les plaignants ne s'étant pas présentés à l'exécution, il a été libéré sous caution. Deux ans se sont écoulés, puis un an plus tard, les plaignants l'ont vu dans la rue et ont commencé à lui crier dessus. La police est venue et l'a arrêté et, dans un acte étrange, il a été exécuté 10 jours après son arrestation. »

Bien que 10 jours se soient écoulés, les deux exécutions n’ont pas été rapportées par les médias iraniens ni annoncées par des sources officielles. (Iran Human Rights - 07 mars 2020)

Deux exécutions à la prison d'Oroumieh

Le jeudi 12 mars 2020, au moins deux prisonniers ont été exécutés à la prison d'Oroumieh, en Iran

Les deux hommes s’appelaient Hossein Kachnanloo, 60 ans et Abdollah Mohammad Zadeh, 70 ans. Les deux prisonniers ont été inculpés pour meurtre et condamnés à mort il y a six ans.

Les exécutions ne sont pour l'instant pas communiquées dans les médias iraniens ni dans ses sources officielles. (Les militants des droits de l'homme en Iran - 12 mars 2020)