Pin It

koulabrs meurtre iranCSDHI - Au cours des quatre derniers jours, deux porteurs transfrontaliers kurdes – également appelés Koulbars - ont été tués et deux autres blessés aux frontières de Khoy et de Sardasht, dans la province de l'Azerbaïdjan occidental, par le tir direct des gardes-frontières de la République islamique d'Iran.

Un autre Koulbar a également perdu la vie lors d’une chute près de la zone frontalière de Baneh dans la province du Kurdistan.

« Un Koulbar qui s’appelait Kamran Molania » a été abattu par les forces militaires dans la zone frontalière de « Bardepan » à Sardasht le mardi 13 mai. Il avait 32 ans et il était le père d'un enfant de 5 ans, ont déclaré des sources locales au Kurdistan Human Rights Network (Réseau kurde des droits humains ou KHRN).

Selon des informations complémentaires, le matin du samedi 10 mai, les gardes-frontières iraniens ont tiré directement sur un groupe de Koulbars près du village de « Bolshoor Sofla » à Khoy, tuant un des leurs, qui se nommait Loghman Chahargoosheh. Deux autres, Mansour Mohammadi et Meysam Mohammadi, ont également été blessés au cours de cet incident. Selon une source informée à Khoy, les gardes-frontières ont même ouvert le feu sur une foule de personnes qui s’étaient rendus sur les lieux, pour aider les blessés et évacuer les cadavres.

Une source locale à Baneh a également déclaré au KHRN qu'un Koulbar de 29 ans, Keyvan Kowsari, est décédé en route vers la frontière « Chouman » à Baneh en raison d'une chute importante. Il avait 29 ans et il était père de deux enfants. (Réseau des droits de l'homme du Kurdistan - 13 mai 2020)

 Un Koulbar abattu à la frontière de Sardasht

koulbars é meurtre iranLe mardi 12 mai 2020, un autre Koulbar, M. Kamran Molania, 32 ans, a été abattu par des militaires du régime à la frontière de Sardasht. Les militaires du régime ont tiré sans avertissement sur un groupe de porteurs transfrontaliers. M. Molania était marié et avait un enfant. (Kurdpa - 13 mai 2020)