Pin It

moutons eau iranCSDHI - Après 75 jours, la nouvelle de l'exécution de Mohammad Javanmard n'a toujours pas été annoncée par les médias en Iran ou par des sources officielles.

Le prisonnier, condamné pour homicide, a été secrètement exécuté à la prison centrale de Khorramabad, en Iran, le 18 avril 2020.

Selon Iranian Human Rights, le 18 avril, un prisonnier a été exécuté dans la prison centrale de Khorramabad. Il a désormais été identifié comme étant Mohammad Javanmard. Il était dans le couloir de la mort pour homicide.

Le site Javaneh-ha, qui a été le premier à rapporter cette nouvelle, a cité une source informée : « Mohammad Javanmard, 38 ans, était marié et il était le père de deux fillettes. Ce fermier était allé chercher de l'eau pour ses moutons le jour du drame. Il a été impliqué dans une altercation avec trois personnes près de la source d'eau. Il a essayé de prendre son arme quand, accidentellement, le coup est parti et l'un d'entre eux a été tué. Mohammad Javanmard n'avait vraiment pas l'intention de tuer qui que ce soit, et la personne a été tuée accidentellement. »

Malgré le fait que 75 jours se soient écoulés depuis l'exécution de Mohammad Javanmard, les médias iraniens et les sources officielles n'ont rien dit à ce propos.

Selon le rapport annuel d'Iran Human Rights, au moins 225 des 280 personnes exécutées en 2019 ont été accusées de « meurtre avec préméditation ».

Comme il n'y a pas de distinction juridique pour l'hocide, qu'il soit volontaire ou involontaire, en Iran, les personnes accusées de meurtre sont condamnées à mort, indépendamment de l'intention et des circonstances.

Source : Iran Human Rights