Pin It

mort iranCSDHI - Dans son nouveau rapport sur la peine de mort, Amnesty international donne des chiffres qui font froid dans le dos et qui confirment la cruauté du régime des mollahs. Amnesty écrit que "le nombre total d’exécutions recensées en Iran a chuté, avec une baisse de 42 % (passant de 977 à au moins 567) par rapport à l’année précédente". Cependant le chiffre reste très élévé : 567. Amnesty indique qu'au moins 33 exécutions ont eu lieu en public en 2016 en Iran.

"Amnesty International a reçu des informations signalant qu’en Iran au moins deux personnes ont été exécutées pour des crimes commis alors qu’elles avaient moins de 18 ans. L’Iran a aussi condamné d’autres mineurs délinquants à la peine de mort en 2016.

"Dans la plupart des États, dont l'Iran, où des personnes ont été condamnées à mort ou exécutées, la peine capitale a été prononcée à l’issue d’une procédure ne respectant pas les normes internationales en matière d’équité des procès.

"Dans plusieurs pays − notamment en Iran −, des personnes ont été déclarées coupables et condamnées à mort sur la base d’« aveux » peut-être extorqués sous la torture ou au moyen d’autres mauvais traitements. En Irak et en Iran, certains de ces « aveux » ont été diffusés à la télévision avant le procès, ce qui constitue une violation de la présomption
d’innocence."