Pin It

ImageAKI - Un groupe iranien des droits de l'homme a déclaré le 2 février qu'une cour d'appel de Téhéran avait maintenu la peine de mort de Delara Darabi, 20 ans, accusée d'avoir tué son cousin il y a trois ans alors qu'elle était mineure.

Le 22 janvier, la mère de Delara avait déclaré au quotidien téhéranais Etemad que sa fille avait essayé de se suicider dans la prison d'Evine de la capitale où elle est détenue.

Pin It

ImageMahabad Fathi, connue sous le nom de Nazanine, jeune femme de 20 ans condamnée à mort en Iran pour avoir tué il y a trois ans un des hommes qui avaient tenté de la violer, elle et sa cousine de 14 ans, pourrait être libérée de prison à Téhéran dès mercredi prochain, grâce à une campagne internationale réussie contre son exécution. 
 

Pin It

ImageLe chef des Cours d'Appel du régime dans la province de Téhéran, Mohammad Ali Khani a reconnu que des peines de lapidation avaient été prononcées, a rapporté le quotidien gouvernemental Etemad du 1 février.

 

Pin It

Selon le quotidien Etemad Meli du 21 janvier, le régime des mollahs a pendu en public deux prisonniers à Iranshahr et Minab (deux villes du sud de l'Iran) .  Il a également condamné à mort un jeune à Téhéran. Les deux  pendus sont Touraj Siahkamari  et M.J.

Pour le pendu d'Iranshahr il s'agit de Touraje Siahkamari. Le jeune  qui a  été exécuté  à Minab, a été identifié par les initiales de M.J. Le condamné à mort à Téhéran s'appelle Safar Ali 26 ans.

Pin It

ImageTéhéran - Les autorités iraniennes ont pendu mercredi quatre hommes dans la prison de la ville agitée d'Ahvaz, dans le sud-ouest de l'Iran, selon l'agence de presse d'État ISNA.

 

Pin It

Imagele quotidien Etemad - Delara Darabi, Iranienne de 20 ans condamnée à mort, a tenté de se donner la mort dans la prison d'Evine à Téhéran. Sa mère a déclaré au quotidien de Téhéran Etemad que sa fille souffrait de dépression nerveuse et qu'elle ne pesait que 35 kilos.

Un tribunal pour enfants a condamné Darabi à mort pour avoir poignardé son cousin de 17 ans avec l'aide d'un jeune homme de 21 ans, condamné il à dix ans de prison. L'avocat de Darabi, Abdolsamad Khorramshahi, a plaidé en vain son innocence lors du premier procès puis des deux procès en appel.

Pin It

FARS -  Le régime des mollahs ont pendu un homme prénommé Houchang à Ispahan dans le centre de l'Iran. Le prisonnier avait commis un homicide il y a 27 ans, a rapporté l'agence de presse officielle Fars le 17 janvier.

Au cours du week-end, trois autres prisonniers identifiés par les initiales M.H., S.S., et  Touraj Seyah-Kamari ont été pendus respectivement à Ahwaz dans le sud-ouest et à Iranchahr dans le sud-est, ont rapporté les journaux gouvernementaux Ressalat et Djomhouri-Eslami.


Le système judiciaire des mollahs a condamné à mort trois jeunes nommés Hassan, Safar-Ali, et A.H, selon l'agence de presse officielle Fars des 19 et 20 janvier.

Pin It

Agence officielle Irna - 180 députés du Majlis en Iran, ont écrit au ministre de l'appareil judiciaire, le mollah Chahroudi, pour lui demander de multiplier les exécutions sous couvert de lutte contre les rebelles.

Cette lettre lue mercredi 17 janvier au parlement, dit notamment : «  l'absence de réaction ferme et rapide augmentera la malfaisance des corrompus. »

L'agence officielle Irna, ajoute dans une dépêche du 17 janvier à ce sujet que les députés se sont dit  « prêts à adopter les lois nécessaires et à soutenir les tribunaux prononçant des peines de mort pour les groupes de ce genre d'individus malfaisants qui ont été arrêtés ».
 

Pin It

ImageFARS - Un homme a été pendu mercredi en Iran pour un crime qu'il aurait commis il y a 27 ans.

Cet individu, âgé aujourd'hui de 47 ans, identifié par le prénom Houshang, a été pendu à l'aube dans une prison de la ville d'Ispahan, dans le centre de l'Iran, selon l'agence de presse d'Etat Fars.

Il était accusé d'avoir assassiné les membres de la famille de son demi-frère il y a 27 ans, alors qu'il n'avait que 20 ans.
 

Pin It

ImageSept prisonniers ont été pendus ces quatre derniers jours, selon les agences de presse officielles Fars et IRNA.

Un jeune homme, prénommé Arach, a été pendu dans la ville de Mobarkeh dans la province d'Ispahan, au centre de l'Iran. Deux prisonniers ont été pendus dans la ville d'Ahwaz, dans le sud-ouest. Trois prisonniers, Eskandar Abbassi, Vahid et Jamshid Abdi, ont été pendus dans la ville de Nochahr dans le nord de l'Iran.