Pin It
ImageIran Focus : 28 décembre - deux jeunes gens ont été pendus en public dans la ville de Machad (nord-est) hier et dimanche après avoir été accusé de viol.
Un des jeunes identifié uniquement par son prénom, Mohammad-Reza, a été pendu en public sur le boulevard Hedayat dans le centre ville.

Pin It
ImageIran Focus : 28 décembre - Un jeune actuellement détenu dans un centre de réforme et de rééducation (prison pour enfants) sera pendu dans trois semaines pour un crime commis quand il avait 14 ans.

Pin It
ImageIran Focus, Téhéran, 6 janvier - Un homme de 32 ans a été pendu en public dans la ville de Nochahr, dans le nord de l'Iran hier, après avoir purgé cinq années de prison pour un meurtre.
Bagher Soleimani a été accusé d'avoir poignardé à mort Khosrow Ahmadbeygui le 4 février 2000 après une dispute à propos d'un manteau.
Son appel a été dernièrement rejeté par la cour suprême
Pin It
ImageIran Focus, Téhéran, 10 janvier - Un homme doit être pendu à Téhéran le 19 janvier, accusé de meurtre. L'homme uniquement identifié par son prénom de Ali-Reza avait d'abord été condamné à la pendaison publique par le juge Javad Esmaïli pour le meurtre de cinq membres d'une famille il a deux ans. Sa condamnation avait ensuite été confirmée par la cour suprême d'Iran.

Pin It
ImageIran Focus, Téhéran, 16 janvier - Au moins trente jeunes de moins de 18 ans attendent dans le couloir de la mort à Téhéran et Radjaï Chahr (40 km à l'ouest de la capitale) pour des délits qu'ils auraient commis avant l'âge de 18 ans.
 « Il y a trente adolescents dans le centre de réforme et de rééducation (prison pour enfants) à Téhéran et Radjaï Chahr condamnés à mort », a déclaré Fahimeh Hajmohammad-Ali, une avocate travaillant avec le système judiciaire iranien, dans une interview à l'agence de presse officielle ILNA.

Pin It
ImageIran Focus : 28 décembre - Un jeune actuellement détenu dans un centre de réforme et de rééducation (prison pour enfants) sera pendu dans trois semaines pour un crime commis quand il avait 14 ans.

Pin It
Image30 novembre - La cour suprême a confirmé une condamnation à la lapidation d'une femme accusée d'adultère. Hadjieh Esmaïlvand purge une peine de prison dans la ville de Jolfa (nord- ouest de l'Iran) depuis janvier 2000 pour avoir eu une relation avec un jeune homme de 17 ans.
A l'origine elle avait été condamnée à cinq ans de prison et à « la mort par pendaison », cependant la Cour suprême a changé le verdict en « mort par lapidation ».
Une source informée a indiqué que la Cour suprême a ordonné que le reste de la peine d'emprisonnement de Hadjieh soit annulé pour que la lapidation ait lieu "avant le 21 décembre".

Pin It
ImageIran Focus : 22 novembre - Six personnes ont été condamnées à mort la semaine dernière dont deux adolescents de moins de 18 ans, ainsi que deux jeunes femmes et deux prisonniers politiques.
Les deux mineurs condamnés à mort n'ont été identifiés que par leurs prénoms, Vahid et Mehdi.

Pin It
ImageIran Focus : 25 novembre - De nouvelles informations sont venues éclairer la mort soudaine d'un garçon de 14 ans dans l'ouest de l'Iran, mort après avoir été fouetté pour "avoir mangé en public" durant le mois sacré du Ramadan.

Pin It
ImageAFP : 16 novembre - La justice iranienne a condamné à mort un adolescent de 16 ans, a rapporté le quotidien Chargh mardi.
Selon l'information, le garçon - uniquement identifié par son prénom Vahid originaire de la banlieue téhéranaise - a reconnu avoir poignardé son ami Mehdi à mort, mais a insisté comme quoi il s'agissait d'auto défense, disant que la victime tentait de le violer.
Aucun détail supplémentaire n'a été fourni, mais il est possible de faire appel et les peines de mort sont soumises à l'aval de la Cour suprême.