Pin It

ImageTEHERAN, 7 mars 2007 (AFP) - Cinq Iraniens reconnus coupables de meurtres ont été pendus mercredi dans la principale prison de Téhéran, Evin, a rapporté l'agence semi-officielle Fars.

Le premier condamné, identifié sous son seul prénom Adel, avait tué un chauffeur de taxi qu'il accusait de lui avoir fait payer une surcharge de 3.000 rials (0,25 euro) pour une course il y a trois ans.

Pin It

AFP  04 mars 2007- Une Iranienne risque la peine de mort pour avoir empoisonné son père, qu'elle a accusé de l'avoir violé et mise enceinte, a rapporté dimanche un quotidien iranien.

 La jeune femme de 22 ans, présentée sous son seul prénom de Samira, a tué son père Nasrollah en décembre 2005 en mettant du cyanure dans son jus de fruit, parce qu'il "la violait depuis l'ge de 19 ans", a dit le journal Etemad-Melli.

Pin It

ImageTEHERAN, 1 mars 2007 (AFP) - Un Iranien reconnu coupable d'enlèvement et de viol d'enfant a été pendu mercredi à Ardébil (nord), a rapporté jeudi le quotidien Hamshahri.
L'homme, gé de 26 ans, qui n'a pas été identifié, avait violé et tué un écolier en 2004 avant d'enterrer son corps.

Pin It

ImageCSDHI - Un homme a été pendu en public dans la ville sainte de Qom, a rapporté un quotidien officiel mardi.

L'homme de 26 ans répondant au nom de Mohammad Sadeghi, a été pendu en place publique lundi, peut-on lire dans le journal radical Djomhouri Eslami. Sadeghi était accuse d'enlèvement et de viol.

 

Pin It

ImageTEHERAN, 25 fév 2007 (AFP) - Un Iranien, reconnu coupable de meurtre, a été pendu à Machhad (nord-est), a rapporté dimanche le quotidien Qods.
L'homme, identifié par son prénom Reza, avait tué à coup de couteaux un autre homme il y a trois ans.
Ces pendaisons portent à au moins 29 le nombre de personnes exécutées en Iran depuis le début de l'année, selon un décompte établi par l'AFP à partir d'informations de presse et de témoins.
L'an dernier, 154 personnes ont été exécutées dans la République islamique, selon ce même décompte.
 


 

Pin It

ImageCette semaine le régime des mollahs a procédé à une exécution à Zahedan, capitale provinciale du Sistan-Balouchistan, dans le sud-est de l'Iran.

La dictature religieuse a fait passer cet homme, Nasrollah Chanbeh Zehi, pour un des responsables d'un attentat contre un bus de gardiens de la révolution.

Pin It

Le monde Mercredi 21 février 2007 - TÉHÉRAN. L'un des auteurs de l'attaque à la voiture piégée commise,mercredi 14 février, contre un autobus des Gardiens de la révolutionà Zahedan dans le sud-est de l'Iran a été pendu publiquement,lundi 19 février dans lamatinée. Selon l'agence officielle Irna, une télévision iranienne a diffusé une vidéo dans laquelle Nosrallah Shanbeh-Zehi reconnaissait être l'auteur de l'attaque qui a fait onze morts. Un tribunal révolutionnaire l'a déclaré coupable.
Image

Image de Nosrallah Shanbeh -Zehi à là  télé

Pin It

 Le régime des mollahs a  pendu un prisonnier à Torbat Heidarieh, dans l'est de l'Iran. Il a aussi a condamné à mort une femme  et un jeune homme à Téhéran, a rapporté le quotidien Qods du 17 février 2007.

La victime à Torbat Heidarieh, s'appelait Hossein Hassani. Les  deux condamnés à mort à Téhéran, se nomment Zahra pour la femme et Faraz pour le jeune.
 

Pin It

ImageAgence France Presse16 février 2007 - La Cour suprême iranienne a confirmé la peine de mort pour une jeune fille qui avait été condamnée pour le meurtre d'une femme lors d'un cambriolage avec son petit ami, a annoncé vendredi son avocat.

"La peine de mort contre Delara a été confirmée par la Cour suprême", a déclaré Abdolsamad Khoramshahi à l'agence Isna.

"

Pin It

ImageUn tribunal de Téhéran a condamné à mort Tahmineh Danesh, 35 ans, femme kurde arrêtée il y a deux ans pour voir assassiné l'homme qui tentait de la violer.
La peine capitale a été prononcée contre Danesh, en vertu de la Ghessas, la loi du châtiment.