Pin It

IRAN, 26 novembre - Les autorités iraniennes ont pendu un homme en public dans le sud-est de l'Iran pour cause de se revolter, a annoncé dimanche une agence de presse gouvernementale.

Mohammad-Reza Rafie (alias Mohammad Khan) a été pendu dimanche matin à Khajouyeh Square dans la ville de Kermân, a rapporté l'agence de presse Fars. Il était accusé de se révolter.

Pin It

 Les médias officiels ont rapporté le 17 novembre la pendaison de cinq prisonniers dans la province de Khorrassan.

Pin It

ImageAFP - Cinq Iraniens ont été pendus publiquement dans la province de Golestan dans le nord de l'Iran, a rapporté lundi le quotidien Etemad.

Les condamnés, identifiés comme Khashayar J., Esmaïl B., Abolghasem H., Ruhollah T., et Hassan B., ont été pendus dimanche au stade de Minoudasht.

Pin It

The Scotsman, 16 novembre - De Margaret Neighbour - Le régime islamique radical de Téhéran se prépare à pendre en public 11 Iraniens arabes pour « hostilité envers dieu », à la suite de procès que les activistes des droits humains qualifient de sommaires et secrets, en raison de leur implication présumée dans une campagne d'attentats à la bombe dans laquelle plus de 20 personnes sont mortes l'année dernière.

 

Pin It

CSDHI -  La dictature religieuse en Iran a procédé à 13.000 arrestations durant les six premier mois de l'année (qui commence le 21 mars) dans la seule province du Guilan dans le nord du pays, sous divers prétextes comme la possession d'antennes satellites, la pollution sonore ou le non respect du code vestimentaire, rapporte une dépêche de l'agence de presse officielle Fars le 16 novembre.

Image
 

Pin It

Téhéran 17 novembre 2006  - L'avocate d'un jeune condamné à mort à Téhéran a fait appel au pouvoir judiciaire et au gouvernement  pour suspendre cette exécution.

« Sina qui avait 16 ans à l'époque des faits, a-t-elle dit au journal gouvernemental Rouz du 15 novembre a eu 18 ans le 5 septembre dernier. C'est pourquoi en se rendant à l'échafaud le 20 septembre, la famille de sa victime lui a donné deux mois de délai. Ce délai s'achève le 22 novembre. Il faut agir rapidement pour lui éviter la pendaison. »

Pin It

Imagele conseil national de la résistance Iranienne a publié le communiqué suivant :
 
Selon les médias officiels onze hommes - Abdullah Suleymani, Abdulreza Sanawati Zergani, Qasem Salamat, Mohammad Jaab Pour, Abdulamir Farjallah Jaab, Alireza Asakreh, Majed Alboghubaish, Khalaf Derhab Khudayrawi, Malek Banitamim, Sa'id Saki et Abdullah Al-Mansouri - sont sur le point d'être exécutés dans la province du Khouzistan, dans le sud-ouest de l'Iran.  La télévision d'Etat au Khouzistan a diffusé des confessions forcées et déformées qui leur sont attribuées ce qui est une tactique habituelle du ministère des renseignements (VEVAK) pour préparer un crime.


 

Pin It

ImageTEHERAN, 14 nov 2006 (AFP) - Un Iranien, reconnu coupable de sodomie, a été pendu mardi en public à Kermanshah (ouest), a rapporté l'agence officielle Irna.

Shahab Darvishi, dont l'exécution a eu lieu sur la place Azadi de la ville, était accusé de "corruption morale, coups et blessures volontaires et sodomie".

Pin It

ImageCSDHI - Selon le quotidien Ehtemad du 13 novembre, le tribunal de la ville Téhéran  a condamné deux hommes à la peine de mort.
 Huit coupables dans ce dossier ont été condamnés de 4 à 10 ans  de prison ferme.
Hossein et Abolfazl ont été accusés de rapt et de viol, mais l'ensemble des dix accusés ont rejeté les accusations de viol, ajoute le journal

Pin It

ImageDix hommes condamnés à mort en Iran pour leur implication dans des attentats à la bombe dans la ville pétrolière d'Ahvaz seront bientôt exécutés publiquement par pendaison, ont annoncé les médias samedi.

"Dix des 19 personnes responsables des attentats terroristes de l'année dernière (ndlr, l'année iranienne) seront exécutées en public bientôt", a déclaré le chef de la justice du Khouzistan, dont Ahvaz est la capitale, Abbas Jafari Dolatabadi, au journal Etemad-Melli.