Pin It

Sanabargh Zahedi ONU IranCSDHI - Basé sur la plus grande organisation de défense des droits humains au monde et selon les plus hauts responsables iraniens de l'époque, Ebrahim Raisi devrait être considéré comme un grand criminel et non comme le chef du pouvoir judiciaire, a estimé Sanabargh Zahedi, le président de la commission de la Justice du CNRI.

Pin It

Raisi iranCSDHI - La nomination d'Ebrahim Raisi, qui a participé aux « commissions de la mort » qui ont ordonné les exécutions extrajudiciaires de milliers de prisonniers en Iran en 1988, à la tête de la justice iranienne, représente un rejet total de l'Etat de droit et une récompense pour les personnes impliquées dans les crimes contre l'humanité.

Pin It

Saied Mortazavi iranCSDHI - Saied Mortazavi, l’infâme ancien procureur général de Téhéran, connu comme le « boucher de la presse » et le bourreau de la photojournaliste Zahra Kazemi, a été gracié par le Guide suprême iranien, Ali Khamenei.

Pin It

pendaison iranCSDHI - Ali Shakouri, un habitant du village de Tarzilloo à Urmia, a été exécuté à la prison de Qazvin à Chubin Dar, le mercredi 11 février 2019. Il a été arrêté il y a quatre ans et accusé de meurtre et condamné à la pendaison.

Pin It

mohammad kalhori exécution iranCSDHI – Malgré un diagnostic de trouble mental et émotionel, Mohammad Kalhori risque une exécution imminente pour un crime qu'il aurait commis à l'âge de 15 ans, a déclaré son avocat, Hossein Aghakhani, au Centre pour les droits de l'homme en Iran (CDHI), le 28 février 2019.

Pin It

javaid rehman iranCSDHI - Dans son dernier rapport soumis au Conseil des droits humains des Nations Unies le 27 février, le Rapporteur Spécial des Nations unies sur la situation des droits humains en Iran, Javaid Rehman, s'est dit préoccupé par les violations des droits de l'homme en Iran, en portant une attention particulière à la manière dont la peine de mort est appliquée en Iran et les exécutions se succèdent.

Pin It

pourmohammadi iranCSDHI - Mostafa Pourmohammadi, ancien ministre iranien de la justice au sein du cabinet de Hassan Rouhani, a reconnu son implication dans le meurtre de dissidents lors du massacre de plus de 30 000 prisonniers politiques en 1988.

Pin It

nomination raisi iranCSDHI - Le porte-parole du pouvoir judiciaire iranien a confirmé que l'ecclésisitique, Ebrahim Raisi, juge et bourreau lors de l’exécution de milliers de prisonniers politiques en 1988, serait le prochain Juge en chef de l’Iran.

Pin It

raisi iranCSDHI - Ebrahim Raisi, impliqué dans l’assassinat extrajudiciaire de prisonniers politiques à la fin des années 1980, en Iran, sera le prochain responsable de la justice de l’Iran, en remplacement de Sadeq Amoli Larijani.

Pin It

amnesty international iranCSDHI – Dans une déclaration écrite au 40e conseil des droits de l’homme de l’ONU qui se tient du 25 février au 22 mars 2019 à Genève, Amnesty international frappe fort en exhortant l’ONU à prendre à bras le corps la question de l’impunité dont jouit le régime en Iran au fil de ses crimes contre l’humanité, notamment le massacre de 30.000 prisonniers politiques durant l’été 1988.