Exécutions

Iran : Lettre ouverte condamnant six exécutions

prison zahedan iranCSDHI – A la suite des exécutions criminelles de trois balouches iraniens dans la prison centrale de Zahedan, dans le sud-est de l'Iran, et des exécutions de trois prisonniers politiques kurdes dans la prison de Gohardasht, dans l'ouest de Téhéran, un certain nombre de détenus de la prison centrale de Zahedan a écrit une lettre ouverte, pour condamner ces crimes.

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

Un prisonnier politique fait l’éloge des kurdes récemment pendus en Iran : « Leurs pantoufles sont toujours à l’extérieur de leurs cellules »

Saeed Masouri iranCSHI - Saeed Masouri, le plus vieux prisonnier politique d’Iran, a été détenu pendant 10 ans à Rajaï Chahr avec Loghman et Zaniar Moradi, qui ont été exécutés avec Ramin Hossein Panahi, le 8 septembre 2018 (1). En réponse à leurs pendaisons, Saeed Masouri a écrit une lettre intitulée « Le cercle de l'amour et de la rébellion ».

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

Iran : L'exécution des trois Kurdes iraniens est une honte

amnestyAmnesty International, le 8 septembre 2018 - En réaction aux informations selon lesquelles trois Kurdes iraniens, Zaniar Moradi, Loghman Moradi et Ramin Hossein Panahi, ont été exécutés le 8 septembre au matin à la prison de Rajai Shahr, à Karaj, Philip Luther, directeur des recherches et des actions de plaidoyer pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord à Amnesty International, a déclaré : « Nous sommes horrifiés d'apprendre que les autorités iraniennes ont exécuté ces hommes, alors que leur condamnation à mort a été largement contestée et que des experts en droits humains de l'ONU et d'autres organismes ont appelé à annuler leur exécution.

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter