Pin It

Communiqué du Haut Commissaire pour les réfugiés des Nations Unies, le 6 mai 2014 :

Insécurité persistante affectant les habitants du camp Hurriya ( camp Liberty )

(Traduction de l'original en anglais) Depuis 2011, le HCR, en collaboration avec la Mission d'Assistance des Nations Unies en Irak (MANUI ), s’est efforcé de trouver des possibilités de réinstallation hors d'Irak pour les quelque 3200 anciens habitants du camp d’Achraf, qui vivent à présent au camp Hurriya, près de l'aéroport international de Bagdad.

Pin It

CSDHI - Cinq jours à peine après le décès de Mohammad Babaï, membre des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) en raison du blocus médical inhumain, le pouvoir irakien continue à créer des obstacles à l’accès libre des habitants aux services médicaux et à retarder et entraver le traitement des patients.

Pin It

CSDHI – Le 28 avril un réfugié iranien, Mohammad Babaï, est mort d’une crise cardiaque en Irak. Banal ? Non. Cette fin tragique est le fruit d’une politique calculée du pouvoir irakien pour éliminer en gros et en détail les 3000 opposants iraniens du camp Liberty.

Pin It

CSDHI – L’eurodéputé slovaque Peter Stastny a relevé la vulnérabilité des mollahs iraniens, lors d’une intervention à une conférence internationale sur l’Iran, le 9 avril, au Parlement européen à Bruxelles. Il s’exprimait aux cotés de Maryam Radjavi, la dirigeante de l’opposition iranienne et de nombreux dignitaires et parlementaires :

Pin It

CSDHI – L'ancien directeur du bureau des droits de l’homme de l’ONU en Irak, Tahar Boumedra, qui a aussi été responsable du dossier d’Achraf jusqu’à sa démission en mai 2012, a dénoncé de nombreuses malversations au sein du dispositif onusien en Irak en particulier touchant au dossier du camp de réfugiés iranien d’Achraf puis de Liberty. Il participait le 9 avril au Parlement européen à Bruxelles à une conférence à ce sujet, aux cotés de Maryam Radjavi, la dirigeante de l’opposition iranienne et de nombreux dignitaires et parlementaires :

Pin It

CSDHI - L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe a adopté le 10 avril une importante déclaration sur la protection des opposants iraniens au Camp Liberty en Irak:

Pin It

CSDHI - Un député irakien a condamné le gouvernement de Nouri al-Maliki et le ministère irakien des droits de l’homme pour le traitement inhumain infligé aux membres de l'opposition iranienne au camp Liberty.

Pin It

Par James Morrison

Washington Times, Embassy Row, 25 mars - Les partisans américains d'un Iran libre exigent du Président Obama qu’il honore les promesses américaines afin d’offrir un refuge politique aux opposants iraniens entassés dans un camp de transfert en Irak, où des dangers les menacent tous les jours.

Pin It

CSDHI - Un député irakien a demandé à son gouvernement de respecter les droits des habitants du camp Liberty, victimes de violations des droits humains dans l’ « environnement d’un camp de détention ».

Pin It

CSDHI – Cent-dix parlementaires d'Outre-Manche se sont mobilisés pour défendre les droits constamment violés d’un millier d’opposantes iraniennes parquées dans un camp de concentration près de Bagdad, le très mal nommé « Liberty ». Voici le communiqué publié à cet effet :