Pin It

CNRI - Le 7 octobre 2006, les forces de sécurité de l'Etat (FSE) lançaient un raid contre le domicile de l'ayatollah Sid Hossein Kazemaini Boroujerdi dans l'ouest de Téhéran et l'arrêtaient avec plusieurs de ses partisans. Ils avaient été transférés à la sinistre prison d'Evine.


L'ayatollah Boroudjerdi a été incarcéré dans la section 209 où il a été soumis à de graves tortures physiques et psychologiques par ses gardiens. Actuellement il souffre de maladie de Parkinson, de diabète, de tension et de problèmes cardiaques. Le régime des mollahs refuse de lui donner les soins dont il a besoin. 

La Résistance iranienne appelle toutes les organisations internationales et le rapporteur spécial de l'ONU sur la liberté de religion à condamner les actions répressives contre les prisonniers politiques et à prendre des mesures urgentes pour les faire libérer.