mohammad najafiCSDHI - Mohammad Najafi, avocat, qui a dévoilé le meurtre de Vahid Heydari, perpétré par les autorités du régime, en prison, a été transféré dans la prison centrale d'Arak, dans le centre de l'Iran, et a été interdit de visite.

Mohammad Najafi a été arrêté par les forces de sécurité le 25 janvier, dans l’après-midi, à son domicile à Arak. M. Najafi a des antécédents d'arrestations et de citations à comparaître. Une partie de ses activités inclue le port d’un T-shirt avec les mots « Ashura 88 » (en référence au soulèvement de 2009) et un discours prononcé lors d'une cérémonie en faveur de Gohar Eshghi, la mère de Sattar Beheshti, un jeune blogueur tué sous la torture.

 

Un député du Majlis de Téhéran, Mahmoud Sadeghi, a tweeté au sujet de l'arrestation du juriste, accusant le pouvoir judiciaire d'avoir monté de toutes pièces des affaires contre lui.

 

« Selon les rapports, un honorable avocat a mené une enquête locale dans le village de la résidence d'un jeune homme qui est décédé dans un poste de police à Arak et il a prouvé qu'il n'était pas connu comme trafiquant de drogue (dans son voisinage). Par conséquent, une source judiciaire a porté plainte contre lui et veut le forcer à avouer qu'il a joué un rôle dans la création des groupes de protestation », a-t-il tweeté.

 

Source : Les droits de l’homme en Iran

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter

RT @CNRIfemmes: Délégation de mères de martyrs pour la liberté en Iran Madame Ibrahimpour, mère courage, raconte l'histoire de sa famille.…

csdhi.org

RT @CNRIfemmes: Gary Duran Vadell : En occident on ne peut fermer les yeux sur les violatons des droits en Iran. L'Europe ne peut oublier s…

csdhi.org

RT @CNRIfemmes: Rama Yade : aujourd'hui, nous sommes toutes des Iraniennes. Aujourd'hui le visage de l'Iran sont les femmes. Maryam Radjavi…

csdhi.org