CSDHI - Le prisonnier politique, Sajjad Baluch, détenu dans la prZahedan Central Prisonison centrale de Zahedan, en Iran, a été privé de soins médicaux malgré son état de santé critique et ses douleurs sévères au dos.

D'autres informations indiquent que le prisonnier politique Rashed Baluch, également détenu dans cette prison, a été violemment battu et torturé après avoir été convoqué par des agents.


Sajjad Baluch est un prisonnier politique condamné à mort qui est détenu dans la section 1 de la prison centrale de Zahedan. Il est né au Pakistan et il a été arrêté en 2015 à l'âge de 17 ans par les pasdarans au Pakistan et il se trouve toujours en prison deux ans plus tard ...

 

Après plusieurs interrogatoires menés par le juge Shah Mohammadi, il a finalement été condamné à mort devant la deuxième branche du tribunal révolutionnaire de Zahedan pour « atteinte à la sécurité nationale en coopérant avec des groupes d'opposition ».


Sajjad Baluch a fait appel de la décision, après quoi l'affaire a été envoyée à Téhéran. Il n'a pas encore reçu de réponse.

 

Avant cela, M. Baluch et deux autres prisonniers politiques, Abu Bakr Rostami et le Bandeh Chakerzehi, qui avaient été arrêtés avec lui au Pakistan et condamnés à mort, ont écrit une lettre ouverte disant qu'ils étaient innocents. Ils ont dit que les pasdarans et les services de renseignement les avaient torturés physiquement et mentalement, ajoutant que les accusations portées contre eux étaient fausses.

 

Selon des rapports, Abu Bakr Rostami, qui est un étudiant en deuxième année à l'Université de médecine de Zabol, a écrit, dans la lettre qu'il était allé au Pakistan pour poursuivre ses études.

 

« En raison des limites de la frontière, j'ai été forcé de voyager via un pays étranger pour me rendre au Pakistan, mais j'ai été arrêté à mi-chemin et remis aux pasdarans », écrit-il dans la lettre.

 

D'autres rapports de la prison de Zahedan indiquent que le prisonnier politique, Rashed Baluch, âgé de 20 ans, arrêté il y a deux mois à Sarbaz pour « atteinte à la sécurité nationale » a été privé de visites familiales.

 

Au cours de cette semaine, M. Baluch a été convoqué par les gardes-frontières après la publication de nouvelles concernant son transfert dans la prison de Zahedan et il a été sévèrement battu. Après son passage à tabac, les agents ont placé des documents devant lui et l'ont forcé à les signer avec son empreinte digitale. Il a ensuite été renvoyé dans sa section en prison.


Un peu plus tôt, une personne proche de lui avait rapporté que son état de santé et celui du prisonnier politique Eshagh Eskani s'améliorait mais qu’ « ils avaient encore du mal à marcher ».

 

« Ils ont été sévèrement battus lors de leur arrestation et ils ont été torturés physiquement et mentalement. Ils étaient attachés au « lit miracle » et fouettés lors des interrogatoires », a-t-il ajouté.

 

Le lit miracle est le nom désignant une forme de torture où le prisonnier est attaché à un lit et fouetté jusqu'à ce qu'il perde sa volonté de résister.

 

Source : Les Droits de l’homme en Iran

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter

RT @cjwerleman: Ahmad Hamada was detained and tortured by the Assad regime for 7 years before being released this week. WATCH him be reuni…

csdhi.org