Arzhang DavoudiCSDHI - Qu'est-il arrivé à Arjang ? Le prisonnier politique, Arjang Davoudi, qui est détenu dans la tristement célèbre prison de Zahedan, en Iran, a disparu après avoir envoyé un message depuis la prison, le 8 avril 2018, concernant sa grève de la faim en signe de protestation car il est privé de sorties extérieures.

Ni sa famille ni ses amis ne sont au courant de l’endroit où il se trouve.

 

Au cours de son dernier coup de téléphone, le 3 mars 2018, il a annoncé qu'il avait entamé une grève de la faim et qu'il continuerait sa grève pour protester contre les horribles conditions carcérales et les difficultés qu'il endure alors que les autorités pénitentiaires refusent de respecter ses droits minimaux.

 

En partant de l’hypothèse que rien n'a changé depuis sa grève de la faim, on peut conclure qu'Arjang est maintenant dans son troisième mois de grève de la faim.

 

En tant qu'activistes des droits politiques et civils, nous rappelons les droits fondamentaux d'un détenu, qui sont : le droit à la santé et à la sécurité et nous soulignons que personne n'a le droit de priver une personne de ses droits en tant que citoyen, uniquement à cause de ses convictions. Nous exprimons notre grave préoccupation à propos de la santé et de la sécurité du prisonnier politique Arjang Davoudi et exhortons tout le monde en Iran et tous les organismes internationaux des droits de l'homme à ne pas rester silencieux face à cette terrible question.

 

Il est important de noter qu'Arjang Davoudi a été arrêté et condamné, il y a 15 ans, en raison de ses activités politiques pacifiques. Nous croyons que les mesures actuelles contre lui sont une sorte de châtiment pour les problèmes qu'il a révélés depuis l'intérieur de la prison.

 

Nous exhortons tous les militants des droits de l'homme à se joindre à nous et à signer cette déclaration pour prendre des mesures, quoique modestes, afin de faire la lumière sur le sort d'Arjang Davoudi.

 

Source : les droits de l’homme en Iran

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter