PRISONCSDHI - Le mardi 2 juillet, en Iran, à 7 heures du matin, cinq gardiens de prison, accompagnés de vingt gardes spéciaux, ont attaqué l'unité des prisonniers politiques et inspecté tous leurs effets personnels.

Pendant l'inspection, les agents ont saisi les écrits personnels des prisonniers et ont détruit leurs affaires. Dans le quartier 12, connu sous le nom d'unité des prisonniers politiques, 62 prisonniers purgent leur peine d'emprisonnement. 27 sont des prisonniers politiques et 31 sont des prisonniers religieux. En plus de ces prisonniers, quatre hommes sont détenus pour des crimes ordinaires.

 

Source : Réseau des droits de l'homme du Kurdistan - 4 juillet 2018

 

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter