Hedayat Abdollahpour iranCSDHI - La Cour suprême iranienne a confirmé la peine de mort prononcée contre un prisonnier politique kurde pour avoir fourni nourriture et abri à un parti dissident. Hedayat Abdollahpour, qui maintient son innocence, a perdu l’étape finale de l’appel de sa peine.

Le verdict a été annoncé à son avocat et à sa famille.

Hossein Ahmadi Niaz, l’avocat du prisonnier politique, a confirmé l’information.

Hedayat Abdollahpour a été arrêté pour la première fois, le 15 juin 2016, avec six autres personnes. Ils ont été accusés de fournir de la nourriture et un abri au Parti démocratique kurde d'Iran (PDKI). Cependant, leurs proches ont réfuté les accusations et prétendu que les pasdarans avaient fabriqué ces accusations pour intimider les kurdes locaux.

En 2016, Hedayat Abdollahpour a été condamné à mort pour la première fois et les autres co-accusés ont été condamnés à une peine de 10 à 25 ans d'emprisonnement par le tribunal révolutionnaire d'Oroumieh.

Abdollahpour a été torturé physiquement et mentalement en détention, selon son père, Abubakr Abdollahpour.

Il a été torturé pendant tout ce temps, mais il est innocent. Notre fils n'a jamais collaboré avec le parti démocratique kurde », a-t-il déclaré.

Le 18 janvier 2018, Hedayat Abdollapour a été, pour la deuxième fois, condamné à mort par le tribunal révolutionnaire d'Oroumieh pour sa « coopération avec un parti d'opposition kurde ».

 

Source : Les droits de l’homme en Iran

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter

RT @amnestybe: En 1988, l' #Iran a secrètement exécuté des milliers d'opposants politiques se rendant coupable de crimes contre l’humanité.…

csdhi.org