Hengameh Vahedian fille enseignant emprisonné iranCSDHI - Hengameh Vahedian, étudiante à Mashhad et fille d'un activiste des droits humains, M. Abbas Vahedian, s'est adressée aux représentants de l'Union européenne et au rapporteur spécial sur les droits de l'homme en Iran, M. Javaid Rehman, et a envoyé un message vidéo demandant que l’on vienne en aide à son père emprisonné.

Dans un message vidéo, Hengameh Vahedian a déclaré : « Après ma longue discussion avec le procureur, ils ont décidé de libérer mon père sous caution. Cependant, lorsque j'ai présenté les documents de sa libération au procureur, M. Soleimaninejad, il a répondu qu'il ne le libèrerait pas, dans l’intérêt supérieur du pays et que son interrogatoire devrait se poursuivre pour dix jours supplémentaires. Lorsque j’ai protesté en disant que le procureur avait accepté de le libérer lors de notre dernière réunion, il a répondu qu’il avait décidé de ne plus le libérer dans le meilleur intérêt du pays et si je protestais contre sa décision, il me jetterait hors du tribunal et ne me permettrait pas de revenir.

« Il me semble que le seul choix qui me reste est de présenter mon cas aux institutions internationales telles que le Parlement européen et à des personnalités telles que M. Javaid Rehman, rapporteur spécial des Nations unies sur les droits humains en Iran.

« En faisant cela, j'espère pouvoir obtenir la libération de mon père, car je suis toute seule ici et je n'ai personne d'autre pour m'aider à obtenir la libération de mon père. En tant que procureur iranien, il ne répond pas à mes demandes et il ne n'autorise même pas mon père à avoir son propre avocat.

« Mon père, qui a été interrogé pendant quarante jours, a toujours clamé son innocence. Il a déclaré que, même s'il n'avait pas le choix de se faire représenter par un avocat, aucune affaire à charge n'aurait de fondement juridique. Le procureur a répondu à mon père qu'il ne peut avoir qu'un avocat choisi par le système judiciaire et qu’il n'est pas autorisé à se faire représenter par un avocat de son choix.

« C’est pour cette raison que je pense qu’ils ont refusé de le relâcher. Ils continuent en outre de changer les charges retenues contre lui, car un jour, ils déclarent que les charges retenues contre lui sont liées à une manifestation contre le régime et le lendemain, ils le déclarent considérer qu’il fait peser des menaces sur la sécurité nationale. C’est pour ces raisons que je vous demande de m’aider de toutes les façons possibles ».

Abbas Vahedian, père de Hengameh Vahedian, a été arrêté par les forces de sécurité le 11 octobre 2018 en raison de ses activités au sein de l'association du syndicat des enseignants à Mashhad.

Hengameh Vahedian, une étudiante à Mashhad, a publié une lettre ouverte plus tôt en octobre, dans laquelle elle protestait contre le manque de responsabilité des autorités et des institutions du régime concernant l’arrestation de son père. Dans sa lettre ouverte, Mme Hengameh Vahedian a décrit les activités et les difficultés qu’elle avait rencontrées pour retrouver son père.

Source : CNRI – le 3 décembre 2018

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter

RT @amnestybe: En 1988, l' #Iran a secrètement exécuté des milliers d'opposants politiques se rendant coupable de crimes contre l’humanité.…

csdhi.org