Soheil Arabi prisonnier politique privé de traitement médical iranCSDHI - Le prisonnier politique, Soheil Arabi, est en danger de mort en raison d'un saignement de nez cassé. Il est actuellement incarcéré dans des conditions difficiles au Grand Pénitencier de Téhéran (GTP).

Les autorités torturent Arabi en le privant de traitement médical et de chirurgie depuis des mois.

En juin, Soheil Arabi a été interrogé pendant une semaine à la prison d'Evine sur ordre du directeur du GTP, Haji Moradi.

Il a été battu lors d'interrogatoires dans la section 2A, contrôlée par les pasdarans. À la suite de coups, il a été sévèrement blessé, et notamment son nez a été cassé.

Soheil Arabi a été transporté à l'hôpital Khomeiny pour y subir une opération. Mais quand il s'est évanoui à cause d'une douleur intense, un agent l'a battu à nouveau, l'accusant de simulation.

Par la suite, il a été renvoyé au GTP et emmené en section de quarantaine sans aucun traitement médical.

Soheil Arabi a été condamné à trois ans de prison supplémentaires, soit une peine totale de dix ans d'emprisonnement pour s´être engagé dans des activités pacifiques au sein du Grand Pénitencier de Téhéran (GTP) où il est détenu.

Situé dans le district de Fashafouyeh, dans la province de Téhéran, à 20 km au sud-est de Téhéran, et construit en 2015 principalement pour détenir des personnes condamnées pour des infractions liées à la drogue, le pouvoir judiciaire iranien a également utilisé le GTP pour incarcérer des dissidents et des manifestants opposés à l’Etat, reconnus coupables d'accusations à caractère politique.

Arabi a été transféré au GTP de la prison d'Evine à Téhéran, qui dispose d'une aile distincte pour les protéger les prisonniers politiques, le 29 janvier 2018.

Source : Les Droits de l’homme en Iran

 

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter