condamnation nasrin sotoudeh UE IranCSDHI - Le service diplomatique et le ministère des affaires étrangères et de la défense de l'UE, l’Action extérieure de l'Union Européenne (EEAS), a dénoncé la condamnation de l'éminente avocate iranienne, Nasrin Sotoudeh et a exhorté l'Iran à lui garantir à elle et à son mari, Reza Khandan, condamné à six ans de prison en janvier 2019, un processus d'appel équitable.

La déclaration de l’EEAS a été publiée le lendemain de la condamnation de Sotoudeh à une peine totale de 38 ans d'emprisonnement, le 11 mars 2019, pour son action pacifique en faveur des droits humains :

La récente condamnation de Nasrin Sotoudeh, avocate iranienne spécialiste des droits humains, à au moins sept ans d’emprisonnement est un fait préoccupant.

Mme Sotoudeh, lauréate du prix Sakharov en 2012, a été condamnée à la suite d'un procès par contumace, qui a également donné lieu à plusieurs autres violations du droit à un procès équitable. L'Union européenne note que le droit de manifester pacifiquement, ainsi que le droit d'exprimer une opinion de manière non violente, sont les pierres angulaires du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, auquel l'Iran est partie.

L'Union Européenne s'attend à un réexamen immédiat de sa peine ainsi que de la condamnation de son mari, Reza Khandan, condamné à six ans d'emprisonnement en janvier 2019. L’Union européenne s’attend également à ce que l’Iran protège le droit de M. Khandan et de Mme Sotoudeh d’interjeter appel de leur peine.

Source : Le Centre pour les droits de l’homme en Iran

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter

RT @afchine_alavi: Tchaharchanbé Souri, fête du feu à travers l'Iran, s’est transformée en mouvement de protestation contre le régime des m…

csdhi.org