Pin It

nasrin sotoudeh martyre de téhéran iranDefendlawyers.wordpress.com - Cette avocate de 56 ans est aujourd’hui la prisonnière la plus célèbre de la République islamique.

Son cas fait l’objet d’une mobilisation importante à l’étranger.

Elle a recopié sa sentence à la main. C’est la procédure dans les tribunaux révolutionnaires iraniens. La somme des peines donne le tournis : sept ans et six mois de prison pour « collusion en vue de nuire à la sécurité nationale », 74 coups de fouet pour être apparue sans voile en public, un an et six mois pour « acte de propagande contre l’Etat », sept ans et six mois pour « appartenance à un groupe illégal », trois ans et 74 autres coups de fouet pour diffusion de fausses informations, deux ans pour trouble à l’ordre public et douze ans pour avoir encouragé la « corruption » et la « dépravation ».

Cette dernière peine, la plus lourde, s’impose aux autres. Nasrin Sotoudeh, avocate et militante des droits humains, devra donc passer les douze prochaines années de sa vie entre les murs de la prison d’Evin, à Téhéran. Au risque d’en faire une martyre, la justice de son pays a résolu de faire disparaître cette quinquagénaire au visage pâle et osseux.