Pin It

Farangis Mazloumi mère soheil arabi iranCSDHI - Farangis Mazloumi, la mère de Soheil Arabi, un important prisonnier politique, a été arrêtée et emmenée dans un lieu inconnu, le lundi 22 juillet 2019, après l’assaut de huit agents du renseignement au domicile de sa sœur.

Ils ont placé Farangis Mazloumi en détention et ont confisqué les téléphones portables de sa sœur, puis l’ont conduite dans un lieu inconnu.

Soheil Arabi purge depuis 2013 une peine de sept ans et demi de prison pour avoir critiqué le régime iranien sur Facebook.

En octobre 2018, il a été condamné à six autres années d'emprisonnement, soit une peine supplémentaire de dix ans d'emprisonnement pour son activisme pacifique à l'intérieur du Grand pénitencier de Téhéran où il est détenu depuis février 2018.

Il a été soumis à diverses formes de tortures mentales et physiques au cours de ces dernières années. Il a fait de longues grèves de la faim, au moins trois fois, pour protester contre les traitements brutaux infligés aux prisonniers par les gardiens de la prison et les interrogateurs.

Farangis Mazloumi, sa mère, subit une pression énorme depuis plusieurs années. Elle a parcouru de longues distances en prison, mais elle a été privée de la possibilité de rendre visite à son fils.

Elle avait précédemment déclaré : « Je suis torturée tous les jours et toutes les nuits. Est-ce que je serai encore en vie dans 11 années ? Comment puis-je supporter cette souffrance ? Mon coeur peut-il supporter toute cette torture ? La vie et la jeunesse de nos enfants sont-elles si inutiles ? Chaque fois que je suis allée au tribunal, ils m'ont donné une réponse négative. Qui répondra à mon appel de toute cette oppression ? »

Source : Les droits de l’homme en Iran