Pin It
Un ex-négociateur nucléaire iranien, Hossein Moussavian, a été condamné à deux ans de prison avec sursis pour "troubles contre la sécurité nationale", a rapporté mardi l'agence semi-officielle Fars.

"Hossein Moussavian a été condamné à deux ans de prison avec sursis et cinq ans de privation de fonction publique pour troubles contre la sécurité nationale", a expliqué l'agence, citant un responsable.

Moussavian était le porte-parole de l'équipe de négociateurs du dossier nucléaire iranien dirigé par Hassan Rohani, du temps de  Khatami.
 
Fin 2007, le porte-parole de la justice Alireza Jamshidi avait affirmé que   Moussavian était innocent des accusations d'espionnage et possession de documents secrets, mais coupable de propagande contre le régime.

Mahmoud Ahmadinejad avait sévèrement critiqué cette décision, alors que des personnalités conservatrices avaient pris sa défense, signe de tensions politiques croissantes en Iran.
 
Dans une déclaration inhabituelle, le président iranien avait demandé que "les minutes des discussions entre  Moussavian et les diplomates étrangers soient publiées".
 
"Il y a eu entre 10 et 15 réunions avec des étrangers. Des paroles ont été échangées et des informations fournies. Il faut que le peuple soit mis au courant de ce qui a été dit (par Moussavian) aux étrangers", avait-il dit.
 
Le ministre des Renseignements, Gholamhossein Mohseni-Ejeie, était intervenu à son tour pour affirmer que   Moussavian avait fourni des informations concernant l'interêt national à des ambassades étrangères.

 (avec AFP)