Pin It
ImageQuelque 600 activistes féministes et défenseurs des droits civiques iraniens ont protesté, dans une lettre ouverte, contre l'arrestation de la féministe Kadijeh Moghadam, a rapporté samedi le quotidien Sarmayeh.
 
Dans leur lettre de protestation, les 600 activistes demandent "la libération immédiate de Kadijeh Moghadam", gée de 56 ans, qui est membre active de l'Association des femmes pour la lutte contre la pollution de l'environnement.
 
Elle a été arrêtée le 8 avril pour "action contre la sécurité nationale" et "trouble de l'ordre public" et une caution d'un milliard de rials (71.500 euros) a été fixée pour sa libération.

Les activistes féministes font l'objet de pressions de plus en plus grandes de la part du pouvoir.
Ainsi, la journaliste et féministe iranienne Parvin Ardalan a été empêchée début mars de quitter le pays pour se rendre en Suède afin d'y recevoir le prix Olof Palme 2007.

Figure de proue du mouvement féministe, Mme Ardalan a été condamnée en avril 2007 à trois ans de prison pour avoir "menacé la sécurité de l'Etat" pour avoir dénoncé la situation des femmes en Iran.

Ayant fait appel du verdict, elle n'a toujours pas purgé sa peine.
Les activistes féministes ont lancé en 2006 une campagne internationale qui vise à réunir un million de signatures afin d'affirmer l'égalité des droits entre les hommes et les femmes.
  (avec AFP)