Pin It

arrestations massives iranCSDHI – Ces derniers jours, l'Iran a procédé à des arrestations massives de partisans de l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI / MEK) et d'anciens prisonniers politiques iraniens, parallèlement à l'anniversaire de la révolution de 1979 et aux prochaines élections législatives.

Le régime iranien craint fortement la résurgence de manifestations et des protestations du peuple d’Iran, et de l'augmentation des activités des partisans de l'OMPI/MEK. Depuis le mois de novembre 2019 et même avant cela (2018, les filles de la rue de la révolution et les protestations contre le port obligatoire du voile), les Iraniens et les Iraniennes sont descendus dans les rues de leur pays et ont enclenché d’impressionnantes démonstrations de colère et de haine à l’égard du régime théocratique des mollahs.

Dans un communiqué sur ces arrestations massives, publié le 11 février, le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) a annoncé : « Le 8 février, le ministère du renseignement a arrêté d'anciens prisonniers politiques, Majid Mowtab, 59 ans, Majid Zabihi, 55 ans, Hassan Tarvardian, 61 ans, Reza Qoli Shirmohammadi, 65 ans, et son fils de 25 ans, Yasser Shirmohammadi, et les a emmenés à la prison du ministère à Tabriz, dans le nord-ouest de l'Iran. Les quatre premiers prisonniers ont été emprisonnés pendant plusieurs années dans les années 1980. »

Le communiqué ajoute : « A Zanjan, Ali Osanlou, âgé de 57 ans, et ses deux fils, Morteza, 30 ans, et Hamid, 24 ans, ont été arrêtés le 28 janvier 2020. La semaine dernière, Mahmoud Yousefi et Mohammad Ali Karnama ont été respectivement arrêtés à Behshahr et Rostamkolah. Tous deux étaient des prisonniers politiques dans les années 1980. »

Iran Human Rights Monitor exhorte le Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies, le Haut-Commissaire aux droits de l'homme et d'autres rapporteurs sur les questions des droits humains à prendre des mesures urgentes pour assurer la sécurité de ces prisonniers et garantir leur libération immédiate.

Source : Iran HRM