Pin It

Nejat Anvar Hamidi en prison iranCSDHI - La prisonnière politique, Nejat Anvar Hamidi, a été infectée par le coronavirus dans la prison Sepidar d'Ahwaz, située dans la province du Khouzistan en Iran.

A la place de recevoir des soins médicaux, elle est détenue en isolement sans être soignée.

Selon une source proche de sa famille, elle et d'autres détenues ont été informées que le médecin de la prison était malade et ne viendrait pas à la prison. Elle a besoin d'antibiotiques. Mais elle n'a reçu que des médicaments antipyrétiques.

Au moins 50 femmes prisonnières politiques ont contracté le coronavirus dans la prison de Sepidar. Elles ont toutes été mises en quarantaine après avoir présenté des symptômes de Covid-19 tels que fièvre et toux.

Détenue dans la prison de Sepidar à Ahvaz, Nejat Anvar Hamidi, 62 ans, souffre d'une grave maladie oculaire. Les autorités du régime l'ont arrêtée en mars 2019, accusée de soutenir les Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK).

Elle a été arrêtée une première fois en 1981 pour son soutien à l'OMPI et détenue dans les prisons du régime pendant plus de 2 ans. Nejat Anvar Hamidi a finalement été libérée sous caution ; cependant, le régime a émis un mandat d'arrêt contre elle et elle a été arrêtée de nouveau. Sa nouvelle peine est de 5 ans.

En mars 2019, elle a été transférée à la prison de Sepidar à Ahwaz pour y purger le reste de sa peine.

Le mari et la fille de Nejat Anvar Hamidi ont également été arrêtés, interrogés et menacés. Les autorités ont informé les membres de la famille qu'ils n'avaient pas droit à un avocat. On leur a également dit que s'ils demandaient quand même un avocat, ils seraient arrêtés pour défaut de coopération avec les forces du renseignement et pour avoir représenté une menace pour la sécurité nationale.

Elle souffre d'une grave maladie oculaire et souffre de maux de tête chroniques.

Source : Iran HRM