Pin It

ImageCSDHI - Le régime iranien soumet à la torture des jeunes qu'il a arrêtés dans le cadre de son plan de "lutte contre les voyous".

Selon le journal gouvernemental Ressalat du 29 mai, Saïd Agha Sadeghi, directeur adjoint de l'organisation carcérale, a déclaré : "Sur ordre du directeur de l'organisation carcérale du pays, les voyous arrêtés dans les rues sont considérés comme des criminels dangereux et seront privés de tous les services offerts dans les prisons".


 

De son coté, Alireza Jamchidi, porte-parole du pouvoir judiciaire, a déclaré de son coté que "le pouvoir judiciaire se montrera particulièrement dur avec ceux qui sapent la sécurité de la nation."

Il a confirmé la détention de 1500 jeunes gens accusés d'être des "voyous", disant qu'ils devaient s'attendre à des lourdes peines.