Prisonniers politiques

Une Franco-Iranienne retenue à Téhéran

par ALAIN  BARLUET

Libérée sous caution après avoir été emprisonnée un mois, Mehrnoushe Solouki n'est pas autorisée à quitter le pays.

Figaro 4 septe 2007 - POUR MEHRNOUSHE SOLOUKI, la vie a basculé le 17 février dernier. Ce jour- là, vers 13 heures, cette documentariste franco-iranienne de 38 ans, arrivée trois mois plus tôt à Téhéran pour réaliser un film sur la vague de répression de 1988, reçoit la visite de cinq hommes armés. Son matériel, ses cassettes et ses carnets sont saisis. Elle est conduite à la prison d'Evin au nord de la capitale.

 Elle y séjournera un mois, à l'isolement complet dans la section 209 réservée aux prisonniers politiques, contrainte de dormir à même le sol dans une cellule perpétuellement éclairée, et soumise tous les jours à des interrogatoires serrés. Elle est finalement libérée le 18 mars contre une caution de 85 000 euros et récupère son passeport.

 

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

La pression monte sur les prisonniers politiques en Iran

ImageSur la base d'informations venant de diverses prisons en Iran, le ministère des Renseignements, en coordination avec les infirmeries des prisons, a l'intention de droguer les prisonniers politiques.

Ces informations indiquent que les médicaments prescrits aux prisonniers pour soulager la douleur contiennent une forte dose de drogues dures. De la drogue est aussi ajoutée à l'alimentation des prisonniers politiques.


 

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

Iran : Encore plus de pression sur les prisonniers politiques

ImageCNRI - En pleine montée des exécutions publiques collectives, des rafles et de la mise en place de divers plans de sécurité par le régime des mollahs, la pression monte sur les prisonniers politiques, en particulier à la section 209 de la sinistre

prison d'Evine dirigée par les agents du ministère des renseignements (le VEVAK).  Le VEVAK a transféré un agent de renseignements des services judiciaires de la ville de Kerman, Mohammad-Ali Kazemi, sous le couvert de prisonnier politique, dans la cellule de Saïd Massouri, un prisonnier politique des Moudjahidine du peuple d'Iran incarcéré dans la section 209 d'Evine, pour le soumettre à des harcèlements et des tortures. Dès son arrivée dans la cellule, cet agent s'est mis couvrir de coups M. Massouri et lui inflige aussi des tortures  psychologiques.

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

Iran : Situation incertaine pour un syndicaliste emprisonné

ImageTaher Sadeghi, syndicaliste arrêté le 9 août devant le domicile de Mansour Osanlou, président du syndicat des chauffeurs de bus de Téhéran, est actuellement en isolement cellulaire à la section 240 de la prison d'Evine, indique un comité d'étudiant défenseurs des droits de l'homme en Iran.

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

Iran : Le régime des mollahs crée un nouveau tribunal de sécurité pour accélérer les exécutions

CNRI - La Résistance iranienne met en garde contre la formation d'un nouvel organe répressif,  la "Cour de Sécurité Spéciale" qu'elle considère comme une mesure pour accélérer l'exécution de jeunes arrêtés lors des récentes émeutes populaires. Le vice procureur de Téhéran, Mohammad Zareh Dehnavi, alias juge Hadad, a annoncé la formation de ce tribunal, ont rapporté les médias officiels le 14 août.

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

La dure situation des syndicalistes en prison

CSDHI - Les sept personnes arrêtées pour avoir protesté contre l'arrestation de Mansour Ossanlu, le président du syndicat des chauffeurs de bus de Téhéran, le 9 août ont été transférées à la prison d'Evine et privées du droit de visite de leur famille.

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

Iran : Rassemblement en faveur de syndicalistes arrêtés

Iran Manif - Les familles des personnes arretées par le régime le 9 août dernier se sont rassemblées devant le tribunal dans la rue Moalem de Téhéran le 19 août pour protester contre ces détentions et réclamer leur libération.

Le 9 août les forces de sécurité avaient chargé des protestataires rassemblés pour dénoncer des rafles de militants ouvriers, notamment de Mansour Ossanlou, le président du syndicat des chauffeurs de bus de Téhéran et de sa banlieue.
 

0
0
0
s2sdefault

Un avocat défenseur d'Azeris a été enlevé à Karadj

ImageCSDHI - Selon des informations reçues, Saleh Kamerani  un avocat  azeri bien connu a été enlevé par les forces de sécurité lors d'un mariage à Karadj, dans la banlieue ouest de Téhéran, samedi 18 août, dans la soirée.

Il a été emmené dans un lieu inconnu. Saleh Kamerani était défenseur de militants politiques azeri et aussi l'avocat du journal suspendu Shams-Tabriz.
 
Il avait été arrêté après les grandes manifestations dans la province d'Azerbaïdjan en juin  2006, et avait passé plusieurs mois derrière des barreaux des prisons du ministère de renseignement et à Evine.

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

Iran : Camera de surveillance dans la cellule

ImageCSDHI - Selon des informations reçues d'Iran, le régime des mollahs a augmenté la pression contre Abass Lessany, prisonnier politique  incarcéré dans la prison d'Ardebil dans le nord du pays.

Les bourreaux ont installé une camera de surveillance dans sa cellule, chaque fois qu'il commence à écrire les enquêteurs entrent dans la cellule et l'interroge sous divers prétexte.
 

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter