Pin It

ImageCSDHI - Le porte-parole de la justice, Alireza Jamshidi, a déclaré mardi que l'étudiante irano-américaine Echa Momeni détenue depuis le 15 octobre en Iran était accusée de "délit contre la sécurité" nationale, lors de son point de presse hebdomadaire.

"Son accusation est le délit contre la sécurité (nationale). Son dossier est au niveau de l'enquête préliminaire. Elle est détenue à la prison d'Evine", près de Téhéran, a déclaré M. Jamshidi.

Son avocat, Mohammad Ali Dadkhah, avait déclaré fin octobre à l'AFP qu'elle avait été arrêtée à cause de sa participation à une pétition iranienne en faveur des droits des femmes.

Pin It

CSDHI - Mohammad Sadigh Kaboudvand,  un militant des droits de l'homme et journaliste kurde  a été condamné à  11 ans de prison, pour atteinte à la sécurité nationale, a déclaré samedi  son avocate Nasrin Sotoudeh.

M. Kaboudvand, qui a fondé il y a trois ans l'Organisation des droits de l'homme du Kurdistan, est détenu à la prison d'Evine depuis juin 2007.

Pin It

ImageCSDHI-Le conseil national de la Résistance iranienne a publié le communiqué suivant :

Un grand nombre de marchands du Bazar ont été arrêtés par des agents du ministère du Renseignement, le Vevak, lors de la récente grève à Téhéran et dans d'autres grandes villes. Ils ont été transférés à la section 209 de Téhéran de la sinistre prison d'Evine. Certains ont été mis à l'isolement, selon les sources de résistance en Iran.

Pin It

ImageCSDHI - Un nombre indéterminé de bazaris de Téhéran sont détenus à la sinistre prison d’Evine de la capitale iranienne, suite à la grève des bazars le mois dernier.

La TVA imposée par le régime avait déclenché une grève des commerçants dans tout le pays qui a duré plus d'une semaine et s’était provisoirement arrêtée avec l’annonce par Mahmoud Ahmadinejad du report de la taxe à l’an prochain.

Pin It

ImageCSDHI - le tribunal de la révolution de Mahabad (Kurdistan) a condamné, le 15 octobre 2008, le journaliste kurde Massoud Kurdpoor à un an de prison pour "publicité contre le régime lors d’entretiens accordés aux médias étrangers et ennemis".

 Son avocat, Me Abbas Jamali, a indiqué qu’il avait été placé en isolement et privé de tout contact avec sa famille. Enseignant de profession, Massoud Kurdpoor avait été interviewé par de nombreuses radios étrangères - Voice of America, Radio France Internationale, Deutsche Welle - pour dénoncer la détérioration de la situation des droits de l’homme au Kurdistan.Il est détenu à la prison de Mahabad (chef-lieu de la région).

Pin It

ImageCSDHI – Le tribunal de Sanandaj (province du Kurdistan) a condamné Hossein Rahmani, étudiant en maîtrise à
l'université Azad de Karadj, à six mois de prison, a indiqué par mail à Iran Focus une source dans cette université.

Pin It

ImageCSDHI - Deux étudiants kurdes défenseurs des droits de l’Homme, Khezr Rassoul Morovat et Yareh Salar, emprisonnés à la prison de Miandoab (dans la province de l’Azerbaïdjan occidentale, au nord-est de l’Iran) sont interdits de visite depuis deux semaines.

En réponse à leurs objections, l'administration pénitentiaire les a privés de visites pour raisons de sécurité jusqu’à la fin de leur peine.

Pin It

ImageCSDHI – Des agents du ministère du Renseignement ont arrêté Homa et Nasrine Nikbakht, le 16 septembre et les ont transférées au siège provincial du renseignement à Golpaygan, dans la province d’Ispahan.

Homa Nikhbakht est étudiante à l’université de Chahr-e-Kurd. Elles ont été interrogées pendant des heures, insultées et menaces.  Quand elles ont demandé la raison de leur arrestation, on leur a dit qu’elles « menaçaient la sécurité nationale ». Une enquête a été ouverte et elles seront sous peu traduite devant un tribunal.

Pin It

ImageCSDHI - L'Association iranienne de défense des droits des prisonniers a critiqué mardi les conditions de détention des prisonniers d'opinion en Iran.
"Les autorités ne reconnaissent pas l'existence de prisonniers politiques, alors que des étudiants ou des activistes politiques sont arrêtés seulement pour avoir critiqué la situation existante", a déclaré Mohammad Javad Mozafar, membre de l'association.

Pin It

CSDHI - Un militant iranien des droits de l'Homme, Ebrahim Mehrnahad, a été condamné à cinq ans de prison dont deux avec sursis pour action contre la sécurité nationale et propagande, a rapporté samedi la presse locale.

Dans une autre affaire, Ehteram Shadfar, une militante féministe, a écopé d'une peine de six mois de prison avec sursis, selon le journal Kargozaran. Elle était impliquée dans la campagne « Un million de signatures » qui a pour but d'obtenir pour les femmes des droits similaires à ceux des hommes en matière de divorce, d'héritage ou de garde des enfants en Iran.