Pin It
ImageAmnesty international a publié   le 23 février 2007  un appel pour sauver la vie d' Ahmad Batebi ancien militant étudiant  qui est actuellement dans la prison d'Evin.

Pin It

Le Figaro  27 février 2007  - L'entrepreneur français a été libéré avant-hier, mais son client allemand reste toujours détenu.
Dimanche dernier, encore une journée grise à la tristement célèbre prison d'Evine à Téhéran... Stéphane Lherbier ne les compte plus - cela fait déjà trop longtemps qu'il y est détenu. Sur le grand mur, la fenêtre doublée de persiennes ne laisse entrevoir qu'un filet de lumière. Comme toujours, la routine du quotidien : lever à sept heures, quelques politesses échangées avec la quinzaine de détenus qui partagent sa cellule - dont l'Allemand Donald Klein, son compagnon d'infortune -, un peu de lecture, et puis les coups de fil à sa famille.

Pin It

ImageLe quotidien officiel Djomhouri écrivait le 20 février qu'il sera interdit de libérer des prisonniers et ceux qui sont en garde à vue, afin d'assurer la sécurité lors du  dernier mercredi de l'année iranienne, a annoncé Saïd Mortazavi, le procureur de Téhéran. Les libérations seront interrompues durant deux mois, le dernier de l'année iranienne et le premier de la nouvelle année.

 

Pin It

le cinseil national de la résistance Iranienne a publié le communiqué suivant:

 CNRI - La Résistance iranienne appelle les organisations internationales de défense des droits des femmes à faire libérer une prisonnière politique de 62 ans, Mme Zahra Aligholi qui est emprisonnée dans les geôles du régime depuis l'été 2006. Elle avait déjà été, dans les années précédentes, emprisonnée et torturée à deux reprises. La santé fragile de Mme Aligholi en prison est une source de grande inquiétude.


 

Pin It

ImageAgence de presse officielle Fars - Le directeur des prisons de la province de Fars, dans le sud du pays, Nasser Jafar-Qoli, a fait des aveux choquants sur le nombre de prisonniers en Iran. "Le taux de croissance de la population carcérale est de 9%. Ce chiffre est plus élevé que le taux de croissance de la population en Iran. C'est un signe alarmant pour les dirigeants du pays", a-t-il dit à l'agence de presse officielle Fars le 16 janvier.

Pin It

ImageSelon le journal officiel Jomhouri Eslami (du 20 décembre 2006), Mansour Moghareh Abed, directeur général chargé des affaires culturelles et pédagogiques de l'organisation des prisons du régime des mollahs, six cent mille à 700 mille personnes sont entrées dans les prisons iraniennes durant l'année en cours. Il a déclaré qu'il n'était plus possible de "répondre aux besoins culturelles et pédagogiques" de tant de prisonniers.


 

Pin It

Radio farda - Selon un communiqué publié par un comité de soutien aux prisonniers politiques en Iran, un certain nombre d'entre eux à la prison de Gohar-Dacht près de Téhéran, ont entamé une grève de la faim d'une semaine.

Pin It

ImageIran - Ali Akbar Yassaghi, chef de l'organisation carcérale en Iran, a reconnu l'ampleur des arrestations et demandé de nouvelles prisons.

Il a fait ces déclarations le 19  novembre sur le site officiel Baztab en langue persane. « Si la situation continue comme ça, au rythme où tombe les peines de prisons, avec lesquelles on doit entasser 500 personnes dans des espaces prévus pour 70, il va falloir que le gouvernement nous aider à construire de nouvelles prisons. »


 

Pin It

Téhéran - Le bureau du procureur public de Téhéran requiert la peine de mort contre sept individus accusés de produire et de distribuer des CD pornographiques interdits en Iran islamique.

La justice examine actuellement trois dossiers dans lesquels plusieurs personnes sont accusées de produire et de distribuer des « CD vulgaires », a annoncé mardi le porte-parole de la Justice, Jamal Karimi-Rad, à la presse.

 

Pin It

ImageCSDHI -  selon le journal officiel Rouz du 15 novembre, certains détenus dangereux  de la prison d'Evine ont attaqué des prisonniers politiques qu'ils ont violemment tabassés, faisant de nombreux blessés dont le docteur Nasser Zarafchan.
C'est son épouse qui a fait connaître cette nouvelle dans un entretien avec le quotidien Rouz. « Mon mari m'a dit au téléphone qu'il s'agissait d'une attaque organisée », a-t-elle précisé.