Pin It

ImageCSDHI - 26 octobre 2006 - Les détenus politiques de la prison de Gohardacht de la ville de Karaj (à une quarantaine de km à l'ouest de Téhéran) ont été copieusement passés au tabac samedi, alors qu'ils s'apprêtaient de rompre la journée du jeûne de Ramadan.
Les gardes à la tête desquelles se trouvait un certain Barati, ont donné l'assaut au secteur 5 de la prison de Gohardacht où se trouvaient les détenus, blessant gravement plusieurs de ces derniers.

Pin It
ImageLe Figaro, 17 mars - La cour d'appel de Bandar Abbas (sud de l'Iran) a confirmé, hier, la peine de 18 mois de prison infligée en première instance au Français Stéphane Lherbier et à l'Allemand Donald Klein, arrêtés fin 2005 dans le détroit d'Ormuz (Golfe).


Pin It

ImageTéhéran, 11 septembre - Deux nouveaux prisonniers politiques ont rejoint leurs compagnons de cellule qui mènent une grève de la faim dans une des prisons les plus connues d'Iran.

Valliollah Feiz-Mohammadi et Hodjat Zamani ont entamé une grève de la faim jeudi, aux côtés de Bina Darabzand et Behrouz Javid Téhérani. Ils ont ainsi formé le « comité de grève de la faim de la prison de Radjaï-Chahr ».

 

Pin It

ImageIran Focus, Téhéran, 9 juillet - La prison de Radjaï-Chahr à Karadj, à l'ouest de la capitale, a été secouée par une violente émeute mercredi, après que les gardiens aient tenté de transférer les prisonniers d'une section, selon une source informée.

La prison de Radjaï-Chahr, aussi connue sous le nom de Gohardacht, abrite avant tout des prisonniers politiques et a gagné sa triste notoriété au fil des ans en devenant un centre d'exécution de très nombreux opposants.

Pin It

ImageIran Focus, Téhéran, 6 juillet - Les gardiens de la funeste prison d'Evine, où sont détenus des prisonniers politiques, ont lancé un raid sur la section 350 mardi, blessant des prisonniers et confiscant leurs affaires personnelles et manuscrites.

Le raid a eu lieu à 18h00, lorsque les gardiens de la prison dirigés par un officier du nom de Abbassi ont lancé l'assaut.

Des prisonniers politiques ont été blessés durant ce raid, dont Mohammad Moussavi et Mostafa Jokar. Les autorités voulaient les transférer à la prison de Radjai-Chahr de la ville de Karadj, à l'ouest de Téhéran, mais devant la résistance opposée par les autres prisonniers politiques, ils n'ont pas encore été déplacés.


 
 

Pin It
ImageIran Focus, Téhéran, 29 juin - Le directeur exécutif de l'organisation carcérale iranienne a reconnu que comparativement aux autres pays, l'Iran détenait le plus grand nombre de prisonniers. Mohammad Binaï, a déclaré à l'agence de presse ISNA : « Dans des études statistiques comparées,en ce qui concerne le nombre de prisonniers en Iran, sur 100.000 habitants, il y a 199 prisonniers, alors que dans les autres pays d'Asie, il y a 86 prisonniers et dans le reste du monde, 144 prisonniers. »
 
 
Pin It

ImageIran Focus, Téhéran, 28 juin - M. Ebdal Karimi, un responsable et entraîneur du club d'alpinisme Dena, a été arête mardi 21 juin après que des agents des renseignements aient opéré une descente à son domicile dans la banlieue d'Ispahan, dans le centre de l'Iran. Il a été emmené vers un endroit inconnu.

Six agents en civils et des officiers armés, ont emporté le récepteur satellite et l'ordinateur qui appartenait à son fils.

M. Karimi, a 48 ans. C'est un alpiniste bien connu qui a formé des dizaines de groupes d'étudiants à l'escalade en Iran.

 

Pin It

ImageIran Focus, Téhéran, 22 juin - Deux proches parents de prisonniers politiques ont été arrêtés une deuxième fois après avoir comparu devant un juge pour avoir protesté devant la funeste prison d'Evine de Téhéran.

Ces deux personnes, une femme du nom de Maryam Arayi, et un homme du nom de Mehdi Farhi-Chandiz, avaient dans un premier temps été arrêtés avec d'autres parents de prisonniers politiques qui avaient organisé un sit-in devant la prison d'Evine les 14 et 15 juin.

 

Pin It

ImageIran Focus, Téhéran, 22 juin - Un jeune prisonnier en Iran s'est cousu la bouche pour protester contre un augmentation soudaine de sa peine d'emprisonnement, a rapporté un quotidien officiel.

Le jeune homme, identifié par son seul prénom Mohsen, est en prison depuis quatre ans, écrivait dimanche Hamchahri.

Ayant purgé sa peine, Mohsen a été averti qu'il devait purger cinq années supplémentaires.


 

Pin It
ImageRadio canada, 31 mars - Le médecin iranien qui a reçu et examiné Zahra Kazemi à son arrivée dans un hôpital de Téhéran, affirme que la photojournaliste canadienne a été sauvagement battue, torturée et violée pendant sa détention à la prison d'Evine.

Le médecin Shahram Aazam, qui a obtenu récemment le statut de réfugié au Canada, a étayé ces déclarations jeudi, lors d'une conférence de presse à Ottawa.

Zahra Kazemi a vécu l'enfer.