Pin It

ImageCNRI - Redoutant les protestations de la jeunesse, le régime des mollahs a adopté des mesures répressives pour contrôler la moindre agitation lors de la rencontre sportive qui doit avoir lieu entre les équipes de football Estiqlal et Perspolis. 


« Les Forces de sécurité de l'Etat (FSE) ont établi fait des plans spéciaux, pour l'intérieur et l'extérieur [du stade] afin d'assurer la sécurité pendant le match », a annoncé la télévision d'Etat.

 

« A bord des bus allant au stade, outre les agents des FSE en uniforme, il y aura des agents en civil pour agir rapidement en cas de troubles éventuels », a déclaré un commandant des FSE le 13 octobre à la télévision.

Craignant de possibles protestations, la direction de la circulation à l'hôtel de ville de Téhéran, a publié le même jour un communiqué avertissant la population de « ne pas détruire, en aucun cas, les bus gouvernementaux ».

La crainte croissante du régime des mollahs du public des matches de football montre combien il redoute les émeutes populaires des ouvriers, des étudiants, des enseignants, des femmes et des jeunes, particulièrement ces derniers mois en Iran.