iranLos Angeles Times - 11 janvier 2018 - Pas moins de 3 700 personnes ont été arrêtées lors des récents troubles en Iran, a déclaré mardi, un parlementaire.

L'incertitude s'est aggravée cette semaine avec des rapports selon lesquels au moins deux prisonniers s'étaient suicidés.

 

Sina Qanbari, un détenu de 22 ans, s'est suicidé dans la prison d'Evine à Téhéran. Les activistes ont déclaré qu'il avait été arrêté pendant les manifestations, mais les agences de presse officielles l'ont décrit comme un trafiquant présumé de drogue.

 

Des dizaines de membres des familles des détenus se sont rassemblés à l'extérieur d'Evine, exigeant plus d'informations sur ceux qui se trouvent derrière les barreaux. Récemment, alors que la neige tombait sur les contreforts de Téhéran et que la police anti-émeute veillait, une cinquantaine de personnes attendaient que les noms des détenus soient appelés à l'extérieur de la prison, le principal centre de détention pour les prisonniers politiques en Iran depuis les années 1970.

 

Les conditions de détention à l'intérieur de la prison d’Evine sont notoirement difficiles, et les membres des familles ont dit que les détenus étaient entassés dans des cellules bondées où ils avaient à peine la place de bouger.

 

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter

RT @afpfr: A Montreuil, en banlieue parisienne, la boulangerie autogérée "La conquête du pain" vend du pain bio... à tarif variable. Un tar…

csdhi.org

@syrie24h Paix à son âme ! saluons son combat pour la liberté et la dignité face à la bête immonde Assad et Khamenei son parrain en #Iran

csdhi.org

RT @syrie24h: Le photographe palestinien du camp Al-Yarmouk #Yarmouk, Niraz Saïd, a été assassiné lors de sa détention dans les prisons du…

csdhi.org