SECHERESSECSDHI - L'Iran est l’un des pays qui fait face à de sérieux problèmes d’approvisionnement en eau qui lui est nécessaire. Bien que les conditions climatiques, le changement climatique et le réchauffement de la région iranienne aient affecté le manque d'eau, le problème de l'eau a dégénéré au cours des dernières décennies en une crise due à une mauvaise gestion.

Généralement, la perception populaire d'une sécheresse est une terre sèche et fissurée sans végétation. Et ainsi, la sécheresse peut avoir des conséquences graves, y compris des problèmes économiques, agricoles, d'emploi et culturels et peut également conduire à une crise sociale.


Bushkan, Kalameh et Ahrom-e Tangeh Arm sont quelques-unes des villes de Bushehr qui sont confrontées aux plus grandes sécheresses et luttent contre elles depuis des années. Les puits qui avait l’habitude d’avoir de l’eau à 20 mètres au cours des 10 dernières années, ne possèdent plus d'eau à 120 mètres.


En raison de la perte de végétation, le bétail se nourrit de dattes. Les agriculteurs souffrent de graves problèmes économiques en raison de la perte de terres agricoles et sont aux prises avec des problèmes de subsistance. Le manque de production agricole a conduit à la migration des peuples autochtones vers d'autres parties du pays, au point que dans les villages de la région d'Ahrom, ce qu’était un village de plus de 1000 familles, s’est réduit à un village de moins de 100 familles au cours des 10 dernières années. Le taux de migration a également causé divers problèmes pour les immigrants et leurs hôtes dans différentes régions.

 

Source : Agence de presse officielle, Mehr - 12 avril 2018

 

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter