qaisariCSDHI - Sadegh Ghaisari, un étudiant en journalisme de l'Université de Beheshti, arrêté en février par les pasdarans lors de la répression des derviches de la 7ème rue Golestan, a été condamné par le tribunal révolutionnaire de Téhéran à purger 7 ans d'emprisonnement, recevoir 74 coups de fouet et à l’interdiction pendant 2 ans de quitter le pays et d’activités dans la presse.

Il en informé sa famille du verdict rendu par le juge Salavati, au cours d’un appel téléphonique.
M. Qaisari qui, lors de l'audience, n'a pas pu avoir d’avocat pour assurer sa défense, a déclaré qu'il n'était pas un derviche et qu'il se rendait seulement à la rue Golestan pour préparer un rapport. Il a également informé l'un de ses proches qu'il était en mauvaise condition physique à cause des coups reçus lors de son arrestation et qu'il avait souffert de plusieurs attaques névralgiques lors de ses nuits de sommeil.

 

Sources : Voix de l'Amérique - 5 juillet 2018

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter

RT @afpfr: A Montreuil, en banlieue parisienne, la boulangerie autogérée "La conquête du pain" vend du pain bio... à tarif variable. Un tar…

csdhi.org

@syrie24h Paix à son âme ! saluons son combat pour la liberté et la dignité face à la bête immonde Assad et Khamenei son parrain en #Iran

csdhi.org

RT @syrie24h: Le photographe palestinien du camp Al-Yarmouk #Yarmouk, Niraz Saïd, a été assassiné lors de sa détention dans les prisons du…

csdhi.org