Hossein Ashtari iranCSDHI - Les iraniennes seront confrontées à d'autres mesures de répression et de harcèlement sous prétexte de voilage inapproprié lors du prochain mois de Mouharram, qui est essentiellement un mois de deuil pour les chiites musulmans.

Le commandant des forces de sécurité de l’État, Hossein Ashtari, l’a annoncé lors d’une réunion le 4 septembre 2018, déclarant que les forces de sécurité s’occuperaient sérieusement des femmes qui violent la règle du port du voile obligatoire (hijab) dans leurs véhicules, ajoutant de surcroît que si les contrevenantes avaient déjà reçu des avertissements, les voitures seraient mises en fourrière.

Les forces de sécurité de l'État et une pléthore d’agents de la police de la moralité ont intensifié leurs opérations pour faire face à des affrontements plus violents avec les femmes iraniennes mal voilées dans leurs véhicules personnels tout en les pourchassant sur les routes, les jours précédents Mouharram.
Craignant la propagation des manifestations populaires contre le régime et visant à les contenir, le commandant du SSF a déclaré : « Nous devons améliorer notre préparation afin de pouvoir mener nos missions efficacement dans les mois à venir ». Ashtari a réitéré que les priorités du SSF ont été approuvés par le Guide suprême des mollahs, Ali Khamenei.

Source : Site Web officiel de l'IRIB - 4 septembre 2018

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter

RT @cjwerleman: Ahmad Hamada was detained and tortured by the Assad regime for 7 years before being released this week. WATCH him be reuni…

csdhi.org