répression exécution koulbars iranCSDHI - Au cours de la semaine écoulée, les gardes-frontières iraniens ont blessé par balle trois koulbars aux frontières de Baneh, Sardasht et Orumiyeh.

En outre, un koulbar a perdu la vie à la suite d'une chute depuis les hauteurs des régions frontalières de Sardasht et de Piranshahr et un autre est décédé des suites d'un arrêt cardiaque.

Le Réseau kurde des droits humains (KHRN) a été informé qu'un certain koulbar, Ahmad Azizi, âgé de 29 ans, avait été blessé après avoir été pris pour cible par les troupes iraniennes à la frontière de Sardasht, le 31 décembre.

Un autre koulbar, Yousef Mohammadi Asl a perdu la vie, mercredi 5 janvier dernier sur la route de Kani Khoda. Celui-ci appartenait à un groupe de koulbars qui avaient choisi la route de Kani Khoda, sachant qu'il était très difficile de passer au travers des embuscades des forces frontalières iraniennes.

Entre temps, Nahv Ebadi, 24 ans, un koulbar, a été blessé par balle par un garde au poste de contrôle frontalier de Borduk, dans le quartier de Soma Bradoost à Oroumieh.

Un groupe de koulbars, qui s’est abstenu de rentrer à Sardasht après avoir été pris dans une embuscade par les troupes frontalières dans les régions montagneuses de Beithoush à Sardasht pendant plusieurs jours, sont finalement retournés à Sardasht, lundi 7 janvier au soir et ont été poursuivis par les forces frontalières. Au cours de la poursuite, un koulbar, Hedi Feqi Mahmoudi, est tombé de la montagne et il est mort. Le mercredi 9 janvier, Hassan Rasouli, un kolbar de 40 ans, a été blessé par balle par des gardes-frontières au poste de contrôle de la frontière de Champareh à Baneh.

Source : Réseau kurde des droits de l'homme - 10 janvier 2019

 

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter

RT @afchine_alavi: Tchaharchanbé Souri, fête du feu à travers l'Iran, s’est transformée en mouvement de protestation contre le régime des m…

csdhi.org