boutique femmes iranCSDHI - Issa Roshangaq, chef de la police d'Astaneh Ashrafieh, dans la province de Guilan, a annoncé l'arrestation de la responsable d'une boutique de vêtements pour femmes dans cette ville du nord de l'Iran.

 

"Cette femme de 36 ans tenait un magasin pour femmes. Elle a également publié des images et des vidéos pornographiques à des fins publicitaires et pour attirer des clients", a-t-il déclaré, selon la rédiotélévision officielle iranienne IRIB, en date du 11 janvier

Il n'a pas fourni plus de détails et a ajouté que son magasin avait été scellé par les forces de sécurité. Ce genre d'incident est fréquent, les mollahs ne supportant pas la moindre initiative venant des femmes, et devenant hystérique lorsqu'il s'agit de vêtements féminins. 

Bien souvent les mannequins en plastique des vitrines présentant des têtes sans foulard ou des formes de corps féminins ont été censurés avec du papier journal ou carrément embarqués au commissariat. Si des photos de mannequins vivants sont diffusées pour faire de la réclame pour de la mode, les autorités n'hésitent pas à parler de pornographie et à fermer le magasin. 

Les amendes sont très lourdes et les commerçantes perdent leur stock et n'arrivent plus à rembourser les prêts contracter pour ouvrir la boutique. 

 

 

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter